ECONOMIE

1ère édition de la FIAC : des recommandations pour l’essor de l’artisanat

67


La première édition de la Foire internationale de l’artisanat du Congo (FIAC), qui a réuni plusieurs pays du continent sur le thème « L’artisanat pilier de redynamisation des économies des pays africains », s’est clôturée le 20 août à Brazzaville. Des recommandations ont été formulées pour favoriser le développement du secteur créateur d’emploi et de richesse.

Mettre en place un organisme panafricain chargé de contrôle des normes et qualités des produits artisanaux africains ; créer une banque de développement et de la promotion de l’artisanat pour pallier les contraintes des banques commerciales ; mener une étude de faisabilité sur la couverture sociale des artisans en vue de la création des régimes spécifiques se rapportant à leur statut font partie des recommandations formulées par le Comité d’organisation de la FIAC. Il s’agit, par ailleurs, de définir une stratégie commune de vente des produits artisanaux ; de former les artisans aux nouvelles technologies de l’information et de la communication pour ne pas être en marge des ventes en ligne dans le cadre du e-commerce…

Selon la ministre des Petites et moyennes entreprises, de l’Artisanat et du Secteur informel, Jacqueline Lydia Mikolo, les échanges fructueux ayant ponctué la première édition de la FIAC ont mis en lumière les défis et problématiques qui exigent une attention particulière avec une approche de solution particulière, ciblée et adéquate. « La normalisation, le brevetage, l’emballage des produits artisanaux sans oublier le statut social des artisans », a-t-elle cité comme défis.

Cette première édition de la foire internationale de l’artisanat du Congo a réuni les pays comme le Sénégal, la Côte d’Ivoire, le Togo, la République démocratique du Congo, le Niger, le Bénin. Il y a eu plus de 500 exposants avec une affluence journalière de plus de 1000 visiteurs en moyenne attirés par les expositions ventes, de formations, de panels, de défilés de mode, de vente aux enchères des produits artisanaux qui ont ponctué les dix jours de la foire.  

Les participants ont salué l’initiative en soulignant que la foire a laissé un goût indéfini et inoubliable. La deuxième édition de la foire internationale de l’artisanat du Congo se tiendra en 2024, a annoncé la ministre Jacqueline Lydia Mikolo.

0 notes
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.