SOCIETE

A cause du PCT même pour bien manger dans une fête il faut avoir un « Moro Obosso » à la cuisine

• Bookmarks: 7226


La corruption et le clientélisme se sont installés dans la société congolaise jusqu’à ce qu’un vrai dirigeant patriote vienne y mettre fin. Si pour avoir un boulot, se faire délivrer même une pièce d’identité il faut avoir une connaissance, dans les fêtes on remarque de plus en plus pour être bien servi il faut avoir un «Moro Obosso» à la cuisine.

Le PCT s’est arrangé à instauré un régime de soumission d’abord avant de le répandre dans toute la société congolaise. Sur le plan politique, pour aspirer à une ascension il faut faire allégeance à certaines autorités et dans le professionnelle, les pratiques peu catholiques sont une condition.

Une servitude et soumission qui pérennisent le règne des uns et la perdition des autres et quand on est pas dans ces pratiques, on est pointé du doigt comme ennemi. Dans la plupart des cérémonies festives qu’ont lieu au pays, la remarque est la même : sans connaissances à la cuisine, on est pas bien servi.

7 recommended
0 notes
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.