SOCIETE

A Owando, le pouvoir a gratifié les opposants avec des filles Kinoises pour les déstresser des réunions de la concertation.

• Bookmarks: 3724


Le Premier ministre Congolais Anatole Collinet Makosso a clôturé samedi 5 mars à Owando les travaux de la concertation initiée pour une tenue apaisée des élections législatives et locales en juillet prochain. Les 250 délégués sont parvenus à un consensus autour de douze points, selon le communiqué final. Pour lier l’utile à l’agréable, des jeunes filles de Kinshasa et Brazzaville ont servi de détente sexuelle aux participants à cette grande messe pré-électorale.

Les 250 délégués ayant participé à la concertation d’Owando se souviendront à jamais de leur séjour sur les terres du Commandant Marien Ngouabi pour toutes les bonnes choses vécues. En dehors des journées de travail inutiles qui n’auront aucun impact sur la vie des populations, les délégués dont de nombreux supposés opposants au régime ont mangé et bu à volonté pour terminer leurs soirées en compagnie des belles créatures Kinoises et Brazzavilloises ramenées par le pouvoir.

Ces chanceux de la république ont décollé de Brazzaville pour Owando dans un vol spécial affrété par le gouvernement avec dans leurs poches des frais de mission d’un montant d’1 million cfa sans compter un perdiem de 25000 frs/ Jour. Comment ne pas devenir opposant sous le règne de Sassou avec tous ses avantages?

A Owando, les opposants ont été logés luxueusement par le pouvoir dans différents hôtels de la ville pour les uns et villas des autorités pour les autres. «On est conscient d’être venu en tourisme ici à Owando, car tout a déjà été bouclé depuis Brazzaville. Ici on va juste maquiller les choses pour l’opinion nationale et internationale» confie un opposant.

Certains opposants très pervers séchaient parfois les commissions pour rejoindre leurs Kinoises restées à l’hôtel. «Voilà des gens venus discuter de l’avenir du pays» gesticule avec regret une garde d’une autorité.

Quant aux filles Kinoises et Brazzavilloises qui évoluent dans le milieu de la prostitution de luxe, elles affirment avoir été payées à Brazzaville 500000 frs chacune pour cette mission spéciale à Owando. « C’est peut-être l’une des raisons qui a motivé la participation d’un grand nombre d’opposants ? » se demande un membre du pouvoir.

Les conclusions de cette concertation ressemblent à toutes les autres antérieures précédent les élections. Le PCT impose sa vision et les opposants choisis approuvent avant de venir sur Brazzaville les dénoncer. Rendez-vous pris à la veille des prochaines élections !

3 recommended
0 notes
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.