OPINION

Affaire Léonidas Mottom Mamoni : Arrêtons l’hypocrisie !

• Bookmarks: 2138


On a beau s’époumoner sur la mauvaise santé démocratique de notre pays, on a beau se crêper le chignon comme des commères, opposition volontaire bien qu’au souffle court et majorité cynique et méprisant la morale, force est de constater que rien n’y fait, le pays pédale dans la choucroute indéfiniment.

Peut-être, tout compte fait, devrions-nous nous poser la question, la seule qui vaille, comment un pays gâté par la nature et pourvu d’une population modique, ne réussit rien dans aucun domaine ? Pourquoi il ne se démarque pas de la contre-performance comme s’il s’agissait d’une malédiction ?

Tout ceci doit avoir un nom, l’inepte débat politique auquel on s’attache et qui profite à l’imposture. Il empêche d’établir l’évidence de l’échec qui s’enkyste au gré du temps qui, accessoirement prolonge la longue nuit de détresse.

Aujourd’hui, l’actualité sur les réseaux sociaux et les médias demeure la communication hasardeuse et idiote du député de Ouesso, Léonidas Mottom Mamoni.

Nul n’est besoin d’en rajouter sur l’indignation et les noms d’oiseaux qui fusent depuis la publication de cette litanie funeste.

Une chose est sûre, pour avoir contribué à la formation politique de Léonidas Mottom Mamoni il y’a près de 15 ans à Paris, j’ai l’intime conviction que ce jeune député n’est pas tribaliste et ne fait que dire haut, ce que les ténors du PCT disent tout bas. C’est une liturgie bien de chez eux.

Pour preuve, quand le Général Nianga Ngatsé Mbouala a récité le cantique ignominieux connu des cercles feutrés du pouvoir sur l’avenir des Mbochis, ni le Chef d’État-major, ni le Ministre de la Défense, ni le PCT, personne n’a osé bouger son petit doigt.

Loin de moi l’idée de cautionner les paroles dénouées de tout sens de M. Léonidas Mottom Mamoni, sacrifié sur l’autel de l’idéologie, au nom de la fake Union Nationale et de la conservation du pouvoir.

Les congolais ne doivent pas se tromper de cible. Le PCT porte depuis sa création les germes du tribalisme et de la division du pays. Léonidas Mottom Mamoni est devenu au fil du temps et dans le but de conserver son strapontin, un propagandiste de cette école qui prône la concorde nationale le jour, pratique et fait la promotion de l’ethnie dominante et de la partition du pays en Nord et Sud, la nuit tombée. Toutes les déclarations pondues par le PCT sur le sujet ne sont que des subterfuges.

Ne soyons pas dupes. Léonidas Mottom Mamoni a simplement, par excès de zèle, mis en musique la leçon apprise auprès de ses mentors et tenants du pouvoir qui, tels des canards sans tête, n’ont pas hésité pour leurs intérêts personnels et celui du clan, à commettre des actes ignobles dans certains départements, actes que certains congolais n’oublieront jamais.

Les actes tribalistes posés par le pouvoir PCT au quotidien sont plus nocifs et criminogènes que les paroles de M. Léonidas Mottom Mamoni, que nous condamnons au même titre.

Quand le sage désigne la lune (PCT), l’idiot regarde le doigt (Léonidas Mottom Mamoni). Le PCT est le seul responsable de la haine entre congolais.

Que Dieu bénisse le Congo.

Laurent DZABA
Président du Mouvement Panafricain et Citoyen

2 recommended
0 notes
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.