ACTUALITE

Afrique : la France renforce sa coopération dans la lutte contre la criminalité environnementale

• Bookmarks: 5149


L’ambassade de France au Congo a organisé, du 31 mai au 1er juin, en collaboration avec plusieurs administrations françaises, un séminaire des attachés de sécurité intérieure (ASI) des ambassades de France en Afrique centrale, de l’est et australe.

Pendant deux jours, les participants ont examiné les problématiques de criminalités environnementales, de trafics de faux médicaments, etc. Ils ont échangé sur la manière de mieux lutter contre ces maux en Afrique centrale, de l’est et australe.

L’objectif du séminaire a été d’échanger sur plusieurs points, entre autres, la lutte contre le pillage des ressources fauniques et minières en Afrique centrale et australe. Au cours d’un point de presse organisé à cette occasion, la directrice de la Coopération internationale de sécurité au ministère français de l’Intérieur, Sophie Hatt, a expliqué qu’il s’agit également « de travailler, de partager les expériences sur le développement d’une certaine radicalisation qui frappent certains pays. Certains de ces pays voient une radicalisation des groupes qui prend de l’ampleur ».

En effet, l’intérêt du séminaire, a-t-elle poursuivi, a été « d’échanger nos connaissances, nos compétences pour mettre à disposition des services de nos partenaires des informations pour qu’ils luttent au mieux contre ces prémices de la radicalisation ».

L’idée d’avoir organisé ce séminaire à Brazzaville, a-t-elle indiqué, a été « de mettre le Congo au centre d’intérêt, au centre de cette coopération parce qu’elle est riche ».

En outre, la délégation de l’Union européenne a participé également au séminaire parce qu’elle finance, a-t-elle dit, des projets de renforcement des structures de forces de sécurité intérieure.

« Nous travaillons également avec les structures telles qu’Interpol et autres qui sont des sources d’information et de meilleures pistes de coopération. Je suis très heureuse d’être entourée d’un très haut représentant de la police nationale au Congo qui entretient des relations riches. Nous faisons en sorte qu’une formation soit offerte également à nos partenaires. Se former dans des écoles françaises permet d’échanger au plus haut niveau, et nous permet aussi d’entretenir d’excellents rapports. Nous encourageons cette influence. Les autorités sont demandeuses. Nous sommes également demandeurs de continuer ce partenariat », a assuré Sophie Hatt.

Signalons que lors du point de presse, la directrice de la Coopération internationale de sécurité au ministère français de l’Intérieur était assistée d’André Fils Obami Itou, et de l’attaché de sécurité intérieure à l’ambassade de France au Congo, Marwan Laraich.

« Au Congo, nous avons un attaché de sécurité qui est en poste depuis 1989. Donc, c’est une coopération historique et très riche que nous avons avec Brazzaville. Nous souhaitons l’enrichir et continuer à développer des rapports de si bonne qualité », a conclu Sophie Hatt.

5 recommended
0 notes
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.