SOCIETE

Air France torpille Turkish , empêche Brussels Arlines de desservir le Congo pour maintenir les prix élevés des billets

• Bookmarks: 6601


Les représentants belges de la société aérienne Brussels Airlines ont rencontré à Brazzaville les autorités pour soumettre leur volonté de voir leurs avions desservir la destination Congo. La société belge se dit disposée à offrir aux voyageurs des conditions optimales surtout tarifaires. Des déclarations qui ont mis en alerte Air France qui passe son temps à offrir des tarifs élevés et à détenir le monopole.

Après avoir réussi à mettre hors d’état de nuire la congolaise Ecair avec les complicités internes, Air France s’acharne désormais sur Turkish et Brussels Airlines qui veut desservir Brazzaville et Pointe-Noire.

Au moment du grand confinement de la pandémie du Corona, on a tous vu comment Air France qui flirtait avec la faillite a tout fait pour reprendre sa desserte vers le Congo, une destination qui lui rapporte et qui est la plus chère d’Afrique avec Luanda. Détenant le monopole sur la desserte directe entre Paris Brazzaville et Pointe – Noire, Air France voit d’un mauvais œil l’arrivée imminente de Brussels Airlines au Congo.

Avec la libéralisation du ciel européen, Brussels Airlines pourrait desservir le Congo au départ des aéroports français en proposant des tarifs économiques. Irrités, les dirigeants d’Air France ont activé leurs contacts au Congo pour torpiller l’arrivée des belges et aussi mettre les bâtons dans les roues de Turkish qui offre déjà des tarifs économiques.

Pour un Paris- Brazzaville qui a un même temps de vol que Paris-Bogota, Air France offre son tarif moins cher à 1300 euros contre 800 euros pour la Colombie. La destination Pointe-Noire est encore plus chère.

Brussels Airlines a promis proposer des tarifs de 800 euros au départ de Paris pour Brazzaville, ce qui fâche Air France. La compagnie française tient à perpétuer son arnaque aux voyageurs vers le Congo avec la complicité de quelques autorités véreuses qui pourront s’endormir dans la délivrance de la licence d’exploitation à Brussels Airlines.

6 recommended
0 notes
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.