SOCIETE

Arnaque : Extorsion de fonds via des réseaux d’appels à la fausse assistance d’urgence

• Bookmarks: 4173


Au Congo, les malfrats ne manquent pas d’ingéniosité dans l’art d’extorquer des fonds à des personnes généreuses, qui répondent très souvent à l’appel de détresse de leurs parents, voire des tierces personnes. Ces bienfaiteurs se sentent naïfs, quand ils découvrent que l’appel de détresse est en fait une ruse des réseaux d’escrocs.

Profitant des possibilités de transfert d’argent qu’offre la téléphonie mobile, des escrocs ont mis au point une nouvelle trouvaille, à travers laquelle ils détroussent allègrement de nombreux citoyens, notamment à Brazzaville et Pointe-Noire.

Le manège bien rodée qui procède au préalable d’une véritable enquête de proximité, consiste en ceci: on vous appelle au téléphone. Votre interlocuteur, qui se fait passer pour un médecin, vous fait croire qu’un de vos proches est admis en urgence à l’hôpital et que, pour parer au plus pressé, il faut envoyer « quelque chose » via Airtel money ou Momo.

Dès que vous vous exécutez, vous êtes tombé dans le piège. Le prétendu médecin n’est plus joignable après avoir empoché rapidement l’argent.

Cette nouvelle forme d’arnaque commence à faire beaucoup de victimes. Et la police ne cesse d’enregistrer des plaintes contre x de la part de ces victimes.

En attendant que la police qui a mobilisé des équipes sur cette enquête, ne parvienne à mettre la main sur ces réseaux d’escrocs, l’attention et la vigilance des citoyens sont requises, afin de ne pas se laisser avoir.

Bien souvent, ces escrocs sont renseignés sur les liens familiaux, ou encore des antécédents médicaux d’un parent ou d’un ami très proche de la personne à arnaquer. Des informations qui rendent leur astuce quasi indétectable.

4 recommended
0 notes
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.