ECONOMIE

Assainissement : de nouvelles décharges publiques modernes prévues à Nkayi

• Bookmarks: 6265


La commune de Nkayi, dans le département de la Bouenza, va bénéficier de la construction de trois aires de transit et de tri des ordures ménagères dans le cadre du programme ‘‘Villes résilientes’’. Le projet vise à promouvoir de meilleures pratiques de gestion des déchets solides et générer des activités économiques à partir de l’assainissement de la ville.

L’installation à Nkayi des sites provisoires de traitement des déchets ménagers constitue l’un des projets majeurs sélectionnés dans la mise en œuvre du programme ‘‘Villes résilientes’’ que finance l’Union européenne (UE) en République du Congo. La commune de Nkayi et celle d’Owando (Cuvette) sont les deux villes retenues par le programme qui a été officiellement lancé le 15 février.

Ces ouvrages de déchetterie vont être construits dans les coins stratégiques de la ville de Nkayi, notamment à Mouanato, à Kividi et au marché Mabombo. D’après le chef de projet Déchet et assainissement Gret, Stève Moukendi, les installations seront érigées sous forme de sites de transfert où les opérateurs de ramassage pourront stocker provisoirement les déchets, avant que les camions les récupèrent pour l’enfouissement à la décharge publique.

L’implication des comités des quartiers et des artisans locaux est indispensable pour la pérennité du projet, a admis Stève Moukendi du Gret. « Pour toute la ville, nous allons en construire trois sites pour la décharge finale. L’ouvrage prévu se présente comme une sorte de plateforme de déchargement de déchets, équipée de puisards pour retenir les eaux afin qu’elles ne polluent pas l’environnement. Il est également prévu des hangars pour permettre aux opérateurs de ramassage de garer leurs chariots, ainsi que des bacs pour le tri des déchets », a-t -il ajouté.

Les études d’impact environnemental et social sont en phase de finition en attendant le démarrage effectif des travaux prévu en mai, en vue de les achever en décembre de cette année. « Sur le dispositif de ramassage des déchets, nous avons travaillé avec les acteurs locaux. En ce qui concerne la réalisation, l’accent sera mis sur la participation des entreprises et artisans locaux afin de dynamiser l’économie locale », a insisté Stève Moukendi.   

Tout comme la commune d’Owando, la ville sucrière bénéficiera également des équipements sanitaires et des ouvrages de drainage des eaux pluviales et de lutte contre les érosions, avec l’expertise de l’Agence française de développement. La mise en œuvre du programme ‘‘Villes résilientes’’ est censée favoriser un développement local adapté aux défis du changement climatique, accroître l’attractivité de ces deux villes secondaires… Les partenaires européens ont débloqué, pour cela, 21 milliards FCFA dans le cadre du 11e Fonds européen de développement.

Le programme a été lancé par le préfet de la Bouenza, Jules Monkala-Tchoumou, en présence de l’ambassadeur de l’UE, Giacomo Durazzo; du maire de Nkayi, Gaston Mampassi; et celui d’Owando, Michel Elenga; ainsi que de nombreux partenaires au développement.

6 recommended
0 notes
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.