POLITIQUE

Au PCT, on doute de plus en plus des capacités intellectuelles du ministre Hugues Ngouolondélé

• Bookmarks: 12375


Au PCT, de plus en plus de voix tranchent qu’ Hugues Ngouolondélé souffre d’une carence intellectuelle grave et ne peut diriger un ministère. « On sait tous qu’il n’est là que parce qu’il baise la fille de Sassou, sinon c’est un tonneau vide » confie un cadre du parti au pouvoir qui regrette en passant la promotion des idiots face aux intellectuels et compétents.

D’agent médiocre des douanes empêtré dans les scandales à répétions, Huges Ngouolondélé était devenu à la surprise de son propre père et sa famille le maire de la ville de Brazzaville, capitale politique du Congo. Déjà à l’époque son père s’étonna de cette nomination en déclarant ne pas comprendre qu’avec toutes ces compétences, Denis Sassou Nguesso ait choisi son fils Hugues comme maire de Brazzaville. Mais donner du plaisir sexuel à la fille du chef de l’État a un prix !

99 % des citoyens de Brazzaville en avaient marre de leur maire et les plaintes, mais surtout les moqueries sont remontées jusqu’à la présidence république qui a décidé de le mettre à la touche. Ninelle Sassou Nguesso, fille du boss et épouse de l’incompétent Hugues s’était rendu en personne à Mpila pleurer devant son père pour ce qu’elle pense être une injustice envers son époux.

Sensible aux larmes de sa fille, mettant de côté l’intérêt de la république au profit de sa fille, Denis Sassou Nguesso a fait de son genre ministre de la république. Une promotion qui a énervé plus d’un membre du PCT à l’époque. Conscient d’être dans un gouvernement que grâce aux pleurs de sa femme auprès de son père, Hugues Ngouolondélé, qui n’est même pas influent au sein du pouvoir a consulté quelques autorités françaises pour étudier les possibilités d’un changement de la constitution congolaise pour que Sassou continue comme président de la république.

Depuis son entrée au gouvernement en 2017, Hugues Ngouolondélé n’a brillé que par une l’amateurisme et surtout l’enrichissement illicite par l’organisation des conférences bidons hors du pays avec des budgets colossaux. Au PCT, on s’interroge comment un gouvernement qui est incapable de résoudre le chômage des jeunes étant sur place peut-il admettre qu’un ministre aille en France promettre du travail à la diaspora ?

Nul n’est censé ignorer qu’au Congo actuellement pour se faire une place ou bénéficier des faveurs il faut adhérer à la Grande Loge du Congo, hors les congolais de la diaspora ont une autre vision de la réussite qui se repose que le mérite. En un mot, Hugues Ngouolondélé n’organise ses rencontres que pour voler l’argent du Trésor Public.

Aucun projet, aucune loi importante ne sont sortis du ministère que dirige le gendre du chef de l’État depuis 2017 et on ne comprend plus son maintien à l’heure où le peuple réclame des résultats. Au PCT, on exige bien qu’encore à voix basse à Denis Sassou Nguesso de nettoyer le gouvernement des Toto et Mamadou dont Hugues en fait partie.

12 recommended
0 notes
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *