POLITIQUE

Blâmé par le pouvoir, le maire de Mossendjo nie avoir contesté les résultats du vote

• Bookmarks: 7150


Pierre Makele, l’administrateur maire de l’arrondissement 1 de Mossendjo,  Bouali, a qualifié de fakenews l’information selon laquelle il aurait contesté les résultats  officiels proclamés par le ministre de l’Administration du territoire, de la décentralisation et du développement local, Guy Georges Mbacka.

Les résultats officiels des élections locales des 04 et 10 juillet derniers, à Bouali, dans le premier arrondissement de Mossendjo, dans le département du Niari reflètent le choix du souverain primaire tels que proclamés par le ministre de l’Administration du territoire de la décentralisation et du développement local, Guy Georges Mbacka. 

C’est ce qui ressort du démenti de l’administrateur maire de cet arrondissement, Pierre Makele, au sujet d’une prétendue note signée par ce dernier qui contestait lesdits résultats. 

« J’avoue que le jour où le préfet du département m’a appelé au sujet de cette note j’étais étonné. J’ai dit à Monsieur le préfet que ça ne me représentait pas. Je suis quand même un cadre de la Territoriale et ça fait plus de 12 ans que je gère la Territoriale et les élections, c’est du faux », a déclaré l’administrateur maire.

Selon lui, il s’agit d’une fakenews diffusée sur les réseaux sociaux ces derniers jours dans le but de tenir l’image des autorités nationales.

« Cette note nous a mis très mal à l’aise, parce que ça discrédite le cadre que je suis et même le gouvernement de la République. Je vous apprends Monsieur le journaliste, c’est du faux, c’est quelqu’un qui a dû imiter ma signature et qui a mis ça sur les réseaux sociaux », a martelé Pierre Makele.

Une situation qui a justifié la descente sur le lieu du ministre de l’Administration du territoire, de la décentralisation et du développement local, Guy Georges Mbacka.

Le ministre a échangé avec le préfet du département du Niari, l’administrateur maire de Bouali et le secrétaire général dudit arrondissement pour s’enquérir de la situation. Il en est sorti rassuré, indique-t-il. 

« Les informations qui circulent sont des informations erronées… Heureusement qu’il a été démontré que c’est un faux, parce que ces informations tendent à tenir le processus électoral que nous avons engagé et qui a été très clair. Le scrutin  était apprécié par le observateurs internationaux et nationaux. On s’est rendu compte que c’était du faux », s’est exprimé Guy Georges Mbacka.

En rappel, une correspondance relayée sur les réseaux sociaux la semaine dernière, prétendait que l’administrateur maire du premier arrondissement de Mossendjo, aurait porter à la connaissance du préfet du Niari que « le candidat réellement élu » dans sa circonscription « est Monsieur Demousson et non Monsieur Moukini-Bibeni qui n’était même pas sur le bulletin de vote des candidats », pouvait-on lire sur la note.

7 recommended
0 notes
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.