SOCIETE

Brazzaville: les habitants relâchent les mesures barrières anti Covid

• Bookmarks: 2284


Dans les lieux publics, le respect des mesures de protection contre la covid-19 ne fait plus partie des préoccupations de la plupart des brazzavillois, qui ont repris les habitudes d’autant, alors que la pandémie de coronavirus continue à sévir dans le pays avec plusieurs variants.

La fin de l’opération « Coup de poing covid », qui avait entre autres buts de sensibiliser la population au respect des mesures barrières et au bien – fondé de souscrire au vaccin anticovid-19, est force est de constater que le relâchement est devenu monnaie courant dans les lieux publics de la capitale congolaise. Christel Nkouka un jeune trouvé à l’arrêt de bus dubitatif à l’existence de la pandémie de coronavirus dans le pays. « S’il y avait cette maladie au Congo, on devrait tous être contaminé par rapport à la façon dont nous vivons ». Certaines personnes vaccinées, affirment que dans la mesure où elles ont souscrit au vaccin, elles ne peuvent plus contracter le virus mortel, De ce fait, l’observation des mesures barrières n’est plus utile.

Une autre jeune fille la vingtaine révolue justifie son refus de porter le masque par les étouffements récurrents dus à la maladie de l’asthme dont elle est souvent victime. Dans le lot des personnes qui mettent en brèche le protocole sanitaire, un élève Elizer Malonga fait savoir qu’il est fatigué d’avoir le masque au quotidien et cela devient lassant. En dépit de l’inobservation des mesures de protection par une frange de la population, quelques personnes jugent celles-ci indispensables pour se protéger et protéger les autres. « La pandémie à coronas est une maladie dangereuse qui détruit les vies humaines dans le monde. Elle est présente dans le pays et nous devons respecter les mesures barrières » souligne Freddy Ngokaba.

C’est depuis mars 2020 que le gouvernement avait confirmé l’existence de la pandémie de covid- 19 dans le pays, Plus d’une disposition a été prise par l’exécutif, notamment l’instauration de l’état d’urgence sanitaire, la vaccination de la population, le couvre-feu et le confinement. Et conscient que la vaccination demeure l’un des moyens efficaces de lutte contre la propagation en masse de covid-19, le gouvernement avait résolu également de mettre sous pied le 18 octobre 2021, l’opération ‘Coup de poing covid » visant à contrer la propagation de la pandémie et inciter la population à souscrire au vaccin.

Une opération qui a permis à la population de se conformer au protocole sanitaire durant cette période. Mais la dissuasion, la sensibilisation des forces de l’ordre qui se sont effritées après l’opération « Coup de poing covid-19 », la violation du protocole sanitaire est devenue la tasse de thé des brazzavillois. Le gouvernement devrait doubler d’effort en vue d’atteindre l’immunité collective, nécessaire pour alléger certaines restrictions sanitaires.

2 recommended
0 notes
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.