ACTUALITE

Chine : 110 millions de personnes sorties de l’extrême pauvreté en dix ans

• Bookmarks: 1068


Faisant le point des travaux du 20e congrès du Parti communiste chinois (PCC), tenu du 16 au 22 octobre dernier, l’ambassadeur de Chine au Congo, Ma Fulin, a indiqué, le 2 novembre à Brazzaville, que son pays était parvenu à faire sortir 110 millions de personnes de l’extrême pauvreté.

La Chine a réussi à mettre en œuvre son plan d’action « Zéro pauvreté extrême », axé sur le socialisme à la chinoise. « Il y a toujours des pauvres en Chine comme dans tous les pays, mais il n’y a plus de personnes victimes de l’extrême pauvreté », a déclaré l’ambassadeur chinois.

Ces dix dernières années, le PCC, sous l’égide de son secrétaire général et président de la République populaire de Chine, Xi Jinping, a réalisé d’énormes progrès et atteint les objectifs du premier centenaire fixés par le parti.  « C’était un congrès important pour la Chine, qui va dans le même élan poursuivre le développement de sa politique d’autonomisation et d’indépendance », a dit Ma Fulin.

Pour ce nouveau quinquennat, le socialisme chinois s’embarque dans une nouvelle ère. La Chine table désormais sur un développement de qualité.

La question environnementale, par exemple, figure parmi les grands axes de son programme de développement. « Avant, la pollution était un problème sévère en Chine, c’est pourquoi nous avons, à partir du 18e congrès, mis en place la civilisation écologique pour lutter contre ce fléau », a souligné l’ambassadeur.

Autre sujet, la coopération sino-africaine. La Chine entend poursuivre sa coopération avec les pays africains dans divers domaines, selon les spécificités de chacun. « Nous allons continuer notre coopération avec les pays en développement dans la sincérité, nous allons continuer à travailler pour cette communauté de destin et prospérité commune », a-t-il indiqué.

Concernant les relations avec le Congo sur le plan éducatif, l’ambassadeur chinois s’est montré rassurant quant à la poursuite des études en présentiel des boursiers congolais en Chine.  « Les nouveaux étudiants reçoivent déjà des visas, en tenant compte des mesures mises en place. La situation des anciens sera évaluée par les autorités », a-t-il laissé entendre.

Par ailleurs, sur la réélection de Xi Jinping, l’ambassadeur n’a pas manqué de souligner la confiance renouvelée du peuple envers son élu. « Le parti tient à ce qu’il dirige », a-t-il affirmé.

Poursuivant son propos, l’ambassadeur chinois est revenu sur la question de la démocratie en Chine décriée par les pays occidentaux. « Les Occidentaux critiquent la Chine en disant qu’elle n’est pas un pays démocratique. Pourtant, nous avons des élections à tous les niveaux. Nous avons garanti la participation du peuple aux affaires de l’Etat », a-t-il fait savoir.

Pour les cinq ans à venir et au-delà, la Chine entend suivre sa voie propre de modernisation. Elle avance vers l’objectif de son deuxième centenaire, dont la première phase est fixée à l’horizon 2035.

10 recommended
0 notes
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *