ECONOMIE

Cogelo : le nouveau directeur général promet de redresser l’entreprise

• Bookmarks: 396


Étienne Makosso a été installé officiellement, le 18 juillet, à  la tête de la Congolaise de gestion des loteries (Cogelo) en remplacement de Guy Roger Moigni. Le promu s’est engagé à relancer une entreprise publique en difficulté financière et sociale depuis une décennie.

Le nouveau directeur général de l’entreprise publique de loterie, Étienne Makosso, a pris ses fonctions à l’issue d’une cérémonie de passation de service empreinte des us et coutumes de l’administration publique congolaise, supervisée par le président du Conseil d’administration de la Cogelo, Michel Mongo. L’entrant a appelé ses collaborateurs à plus d’efforts en vue de redresser la plus ancienne société des jeux d’argent du pays.

Parmi les nombreux chantiers qui attendent le nouveau patron de la Cogelo figurent l’adoption, à court terme, d’un plan de travail et du budget 2022, la refonte du statut de l’entreprise, l’actualisation de l’organigramme de la société vieille de trente ans, le suivi de l’adoption du projet de loi sur les jeux d’argent en République du Congo. « La Cogelo doit fonctionner comme une entreprise et non une administration. Elle doit jouer son rôle de mobilisation de ressources en faveur des actions sociales », a interpellé Michel Mongo.  

La nouvelle équipe dirigeante devra également relancer le dialogue avec les partenaires sociaux, notamment au sujet du plan de réduction des charges de l’entreprise et des charges du personnel en tenant compte de nouvelles grilles salariales. Les partenaires sociaux devraient aussi être associés à l’élaboration du plan de redressement de l’entreprise publique.

Les syndicats de la Cogelo réclament à ce jour treize mois de salaires impayés et plus de huit milliards FCFA d’arriérés de cotisations sociales. « Nous avons invité le nouveau directeur général autour d’une table de négociations afin de pouvoir sauver la Cogelo », a lancé Juste Silvère Mabiala, un des responsables syndicaux.  

Créée en 1991 avec un capital de 500 millions FCFA, la Cogelo compte 303 salariés permanents et plus de 700 vendeurs. L’entreprise, détenue à 90% par l’État congolais et 10% par la Fondation Congo-Assistance, dispose des succursales sur l’ensemble du pays. Depuis l’ouverture du marché des jeux d’argent à la concurrence, la société peine à s’adapter et a vu ses activités réduites en quelques années.    

3 recommended
0 notes
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.