ECONOMIE

Conférence « Femmes spéciales » : lancement de la 7e édition à Brazzaville

• Bookmarks: 11105


Organisée cette année sur le thème « Femmes et engagements sur tous les fronts », la conférence internationale « Femmes spéciales » s’est ouverte le 13 décembre à l’auditorium du ministère des Affaires étrangères, en présence du ministre délégué auprès du Premier ministre chargé de la réforme de l’Etat, Luc-Joseph Okio, et du maire de Brazzaville, Dieudonné Bantsimba.

Après Bamako, Niamey, Conakry, Libreville, Kinshasa et Pointe-Noire, aujourd’hui c’est le tour de Brazzaville, la capitale du Congo, d’abriter pour la première fois ce rendez-vous. « Femmes spéciales » est un concept créé par la plateforme Industrie team plus (ITP), en partenariat avec le groupe international « Coach enseigne » visant à donner à la femme plus d’atouts afin qu’elle s’intègre et prenne conscience de sa part de responsabilité pour un monde meilleur. En effet, il ne s’agit pas d’un débat sur l’égalité entre l’homme et la femme, mais d’une ouverture d’esprit, d’une promotion du leadership et d’une prise de conscience de l’apport de la femme dans la société. « Femmes spéciales c’est la femme ménagère, artisane, fonctionnaire, politique, entrepreneure, médecin, enseignante, ministre, artiste, etc. », a précisé Paul Ngouama, promoteur d’ITP.

Ainsi, durant quatre jours, cette conférence s’articulera autour des moments d’enseignement, d’échange, d’interdépendance et de réseautage, animés par de brillants orateurs venant de plusieurs pays pour partager leurs expertises et leurs expériences. A en croire Josué Kibimza, coordonnateur de « Femmes spéciales » 2022, les travaux de ce rendez-vous devront déboucher sur des propositions, des suggestions et des résolutions de nature à porter de façon substantielle une valeur ajoutée non seulement à l’autonomisation de la femme, mais aussi aux grands défis de développement des pays participants.

Au nombre de ces derniers, on compte le Congo avec des délégations venant de Brazzaville, Pointe-Noire et Dolisie ; la République démocratique du Congo ; le Gabon ; le Sénégal ; le Cameroun ; les Etats-Unis d’Amérique ; la Guinée ; la France ; la Belgique ; l’Afrique du Sud ; et enfin Haïti, pays d’honneur de cette édition. « La conférence Femmes spéciales est une initiative opportune, que je tiens à saluer car elle est une invitation à plus de tolérance. Je vous encourage donc, femmes, à vous approprier les différents concepts qui feront l’objet d’ateliers de coaching durant les quatre jours de vos travaux, afin de concourir à l’émergence d’une élite compétitive », a déclaré le ministre Luc-Joseph Okio.

Le lancement officiel de la conférence a vibré également au rythme d’une animation musicale et de percussion proposée par les femmes du groupe Ballet national, ainsi que d’une exposition artisanale, gastronomique et de produits thérapeutiques par des femmes du Congo et de Haïti. Après la visite des stands, les participants ont échangé sur le thème « Origine du combat de la femme » avec les panélistes Flavie Lombo, Johnny Kamba et Francine Lhobo.

Notons que la conférence « Femmes spéciales » se déploiera au rythme des masters class, d’une soirée d’affaire, une vente-dédicace des livres de certains coachs participant à l’événement. L’initiative se clôturera le 16 décembre à Brazzaville par la cérémonie de remise du « Trophée d’émergence continental » à dix femmes africaines créatrices d’entreprises, ainsi que l’élévation au rang d’ambassadrices de la paix de dix autres sélectionnées par les pouvoirs publics.

11 recommended
0 notes
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *