ECONOMIE

Congo-Cameroun : l’exploitation conjointe des gisements de fer Nabemba-Mbalam s’active

• Bookmarks: 7254


L’exploitation du fer de Nabemba-Mbalam vient de franchir un nouveau cap, à la frontière entre la République du Congo et le Cameroun. La partie camerounaise a déjà mis en place un consortium de sociétés en vue d’accélérer les activités d’exploitation et les négociations avec ses partenaires congolais.   

La relance effective du projet d’exploitation conjointe du fer du mont Nabemba (district de Souanké, dans le département de la Sangha) et de Mbalam (du côté camerounais) est prévue pour ce premier trimestre 2022. Au cours de leur dernière rencontre de fin septembre 2021 à Brazzaville, les ministres des Mines du Congo et du Cameroun ont convenu de réactualiser le projet, à travers un protocole d’accord.

Les deux pays voisins ont décidé de la redynamisation du comité mixte de haut niveau de suivi des projets miniers transfrontaliers et de l’actualisation des études de faisabilité censées prendre en compte les deux projets, ainsi que l’échange d’informations. L’agenda des deux parties avait prévu la tenue, courant octobre 2021, d’une mission d’inspection sur le point de jonction des deux projets.

Le gouvernement camerounais a confié l’exploitation du fer de Mbalam à la Société nationale des mines (Sonamines), une compagnie créée en décembre 2020, en charge du secteur de la mine solide.

La Sonamines devrait assurer la mise en œuvre des diligences nécessaires pour la construction du consortium avec éventuellement les sociétés chinoises: Yiantian port; China railways corporation Co Ltd; Metallurgical construction corporation; China Baowu Steel group; Shangai Tsingshan mineral Co Ltd et le partenaire du projet de Nabemba, pour le développement conjoint du projet de fer de Mbalam/Nabemba.

Cette compagnie d’État est également chargée « de la conduite des négociations avec la partie congolaise pour l’exploitation conjointe du fer de Mbalam/Nabemba », a précisé, le 25 février, la note de la présidence camerounaise.

Le projet intègre la construction d’une ligne de chemin de fer allant du mont Nabemba au terminal minéralier multimodal de Kribi, un port en eau profonde situé dans la région sud du Cameroun. Le processus de construction de la voie ferrée de 510 km a déjà commencé par la désignation du constructeur, en l’occurrence le groupe chinois Austino resources group Ltd et son partenaire hongkongais Bestway Finance Ltd.

La durée de l’exploitation du fer de Nabemba et Mbalam, ainsi que les capacités de production n’ont, cependant, pas été précisées, mais l’on sait que ce gisement fait partie des projets structurants transfrontaliers qui vont contribuer efficacement au développement économique des deux Etats.

7 recommended
0 notes
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.