OPINION

Congo, pays où les jeunes sont fières de se faire appeler Ewawa

• Bookmarks: 3255


Ils ont entre 17 et 25 ans d’âge, et ne jouissent pas de leur jeunesse entre si préférant se mélanger avec les plus âgés en mode vielles gloires. C’est la mode « jeunes ewawa »

Ewawa qui est en langue vernaculaire congolaise signifie « vieille gloire », en d’autre terme ceux qui ont fait leur vie et qui n’ont plus du jus dans les jambes. Ces derniers par manque des centres récréatifs destinés aux personnes âgées s’organisent en petites équipes autour de la pétanque ou du football.

Les Ewawa amoureux du foot se retrouvent entre si pour des matchs rythmés selon leur condition physique limitée par le poids de l’âge. Une occasion plus pour eux de conserver leur liens d’amitié que de revendiquer des victoires. La fête et l’ambiance qui postérieures aux parties de foot en sont la preuve.

Mais depuis un certain moment nombreux sont les jeunes qui se joignent à eux, faisant partie intégrante de leurs équipes.

Pourquoi ces jeunes choisissent ils de devenir Ewawa avant l’âge ?

La société congolaise a subit une transformation négative à tous les niveaux, et la perte des valeurs est palpable dès votre atterrissage dans les deux aéroports internationaux du pays que sont Maya Maya et A.Neto. Du policier au Douanier en passant par les bagagistes, votre petite monnaie et le contenu de vos effets les viennent bien..

Ceux qui ont la charge la gouvernance du pays ont jugé utile de mettre à la portée de la jeunesse de l’alcool à gogo et bon marché pour mieux la contrôler, la distraire et la détourner de ses objectifs primordiales. Ne sortent pas comme des champignons des lieux de consommation d’alcool ? A juste titre les autorités montent au créneau à chaque pénurie des boissons alcoolisées, et régulent les prix de celles-ci quand ils sont en hausse. L’inflation peut toucher les denrées alimentaires, mais jamais l’alcool

Les autorités politiques pensent par là éviter à la jeunesse une implication et un droit de regard sur la politique. Devenus esclaves de l’alcool avec un pouvoir d’achat limité, des jeunes choisissent de se joindre aux vieux en renforçant leurs équipes. Ces vieux possédant un grand pouvoir d’achat les reçoivent à bras ouvert, disposés à satisfaire leurs appétits alcooliques.

Ewawa devient alors un groupe hétérogène (de jeunes et vieux) qui se retrouve généralement tous les dimanches avec pour objectif se maintenir en forme en jouant au football comme ils le conçoivent c’est-à-dire sans être pointilleux sur la qualité de jeu et, ayant pour seule motivation l’ambiance (alcool, nourritures) qui suivra après le match.

Des vrais ewawa ont des sparing partenaires et les faux ewawa ont en retour de l’alcool à volonté et des nouveaux amis âgés et pourvus de moyens financiers auprès des quels ils peuvent soumettre leurs doléances ?

Rusés dans ce monde où les antis valeurs dominent, les vieux se servent des jeunes pour leur ramener des filles mineures moyennant quelques faveurs. Une forme d’exploitation mutuelle. Des équipes Ewawa cachent bien des choses dont seuls les membres en connaissent les tenants et aboutissants.

3 recommended
0 notes
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.