ECONOMIE

Contrôle technique de véhicules : le nouveau système informatisé présenté à Pointe-Noire

• Bookmarks: 11101


Le Projet de digitalisation des opérations de contrôle technique des véhicules automobiles (Pdoct) a été dévoilé officiellement, le 9 septembre, aux acteurs routiers parmi lesquels les policiers et gendarmes de la ville océane. Le système informatisé contribuera à l’identification des véhicules en circulation, à réduire les accidents et à améliorer les recettes de l’État. 

Lancé le 17 février de cette année avec les travaux de construction du bâtiment censé abriter le data center, le Pdoct contribuera également à faire respecter la périodicité des contrôles techniques des véhicules. Ouvrant l’atelier de sensibilisation, le directeur général des transports terrestres, Sadate Girest Bokenga Manzékélé, a sollicité l’adhésion de ses partenaires routiers et des autorités administratives de Pointe-Noire au projet de la digitalisation des opérations de contrôle technique.

Il a renouvelé, à cet effet, l’engagement de sa structure à déterminer le nombre exact des véhicules roulants sur l’ensemble du territoire à partir des numéros de châssis, à faire appliquer le respect de la périodicité des contrôles techniques et à assurer la sécurisation des recettes de l’État et son apport au Produit intérieur brut.

Des équipements à la pointe de la technologie seront installés pour réaliser le contrôle technique des véhicules automobiles. D’après Khelifi Fathi, le directeur du groupe Siga Bassin du Congo en charge du projet, il s’agira de vérifier sans aucun démontage les pièces automobiles telles que le freinage, la direction, la visibilité, l’éclairage, la signalisation, les organes mécaniques, la pollution et le niveau sonore, la liaison au sol… Deux sites sont prévus, dont un à Brazzaville destiné à couvrir les villes d’Ewo, de Ouesso, d’Owando, de Djambala, d’Impfondo, et un autre à Pointe-Noire couvrant Kinkala, Madingou, Sibiti et Dolisie.

Ce sont des outils nouveaux pour les routiers (gendarmes et policiers) qui sont appelés à veiller au respect de la loi sur le terrain. L’atelier de sensibilisation a permis à ces éléments de la police et de la gendarmerie de s’imprégner de la nouvelle technologie en cours de déploiement. Ils ont été initiés à la maîtrise du processus de la visite technique dès la réservation jusqu’à l’acquisition de la vignette.

Cette activité intervient quelques semaines après la sensibilisation des acteurs routiers de Brazzaville, le 23 août dernier. Selon les chiffres officiels sur les accidents de la route, au cours des cinq dernières années, au moins 1224 personnes ont été tuées, plus de 5900 blessés graves et 5925 blessés légers. Les chiffres sur les accidents de la circulation routière en République du Congo demeurent inquiétants, soit 3549 accidents enregistrés en 2019, 2468 en 2020 et 2 218 en 2021, principalement dans les départements de Pointe-Noire, de Brazzaville et du Niari.

11 recommended
0 notes
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.