SPORT

Coupe africaine de la Confédération : les Léopards de Dolisie célèbrent les dix ans de leur sacre

• Bookmarks: 15110


Le Congo a célébré, le 28 novembre, les 64 ans de la proclamation de la République. Cette date est aussi symbolique pour l’Athletic club Léopards de Dolisie, dont les joueurs et dirigeants ont été décorés,  il y a une décennie, par le président de la République, trois jours après avoir remporté le 25 novembre 2012 à domicile  la 9e Coupe africaine de la Confédération.

A l’heure de faire le bilan du football après 64 ans d’existence de la République du Congo, l’on ne retiendra pas que les victoires des Diables rouges à la Coupe d’Afrique des nations (CAN)  de Yaoundé, en 1972, et à la CAN des moins de 20 ans  remportée à Brazzaville, en 2007.  Il faudrait compter parmi les clubs ayant écrit les plus belles pages de l’histoire du football congolais l’Athlétic club Léopards de Dolisie. Les Fauves du Niari, à l’époque dirigés par Rémy Ayayos Ikounga, avaient imité l’exploit réalisé par le Club athlétique renaissance aiglons, vainqueur de la Coupe d’Afrique des clubs champions  en 1974, en remportant  pour leur troisième participation la Coupe de la Confédération africaine de football, dont le dixième anniversaire a été célébré vendredi dernier.   

Dix ans après, les souvenirs restent impérissables.  Le courage d’un club  et la vision d’un  président général qui avait le cœur dans le football étaient la recette.  Son amour pour la discipline l’a poussé à l’optimisme, bâtissant son équipe à la taille de son ambition.  Les joueurs se connaissaient par cœur car l’ossature de l’équipe était restée la même pendant des saisons malgré  les deux échecs  à l’étape des seizièmes de finale en 2010 et 2011. « J’ai compris l’Afrique », au sortir de l’élimination à Garoua, au Cameroun, était le mot clé  pour transcender tout son groupe.

 La vision d’aller le plus loin possible  était devenue une réalité quand l’AC Léopards de Dolisie s’engageait pour la troisième fois à la Coupe de la CAF (C2). Les Fauves du Niari battaient à Dolisie AS Tempête Mocaf (2-0), puis arrachaient un nul de (2-2) à Bangui. En seizièmes de finale, l’AC Léopards était dominé à domicile (1-2) par le Club sportif Sfaxien de la Tunisie. Après cette défaite, Rémy Ayayos assurait: « Je vais me qualifier à Sfax ».  Les Léopards de Dolisie sortaient véritablement  leurs griffes deux semaines après en  réalisant un exploit grandeur nature à Sfax (2-0). Et c’était le déclic. L’appétit venant en mangeant, les Léopards  enchaînaient des performances en  éliminant Heartland (2-3 au Nigeria puis 2-1 à Dolisie) en huitièmes de finale  avant de se qualifier au tour de cadrage. Ils sortaient le tenant du titre Mas de Fès (0-1 à Fes puis 2-0 à Dolisie), devenant le seul club engagé à la C2 à disputer  la phase de poules aux côtés de sept autres éliminés de la Ligue des champions.

Le club de Dolisie débutait ce mini tournoi par trois matches nuls d’un but partout respectivement face au WAC, Djoliba AC et Stade Malien. Lors de la quatrième journée, Il s’imposait enfin  devant le Stade malien (1-0), avant de s’incliner au Maroc (1-3). Pendant la dernière journée, les Léopards dominaient le Djoliba AC (3-0), se qualifiant ainsi pour les demi-finales. 

Pour ce nouveau défi, les Fauves du Niari éliminaient El Merreikh du Soudan. Ils s’imposaient à Dolisie (2-1) puis arrachaient un nul héroïque de (0-0) à Omdurman. Le 25 novembre, au terme d’une finale aller et retour, les Léopards gagnaient la neuvième édition, s’imposant devant le Djoliba AC (2-1) après le nul (2-2) à Bamako. Ils gagnaient ainsi le ticket de  de disputer la Super coupe d’Afrique, en Égypte, mais courbaient l’échine (1-2) face au vainqueur de la Ligue des champions, Al Ahly.

Par sa régularité dans la phase de poules, le Congo parvenait à aligner quatre clubs en compétitions africaines. Après ce sacre, les Léopards ont atteint la phase de groupes de la Ligue africaine des champions en 2013, disputant les demi-finales de la Coupe de la Confédération en 2014. Ils ont échoué à la porte du dernier carré la saison d’après.  Quand le club a amorcé son déclin en 2016, le football congolais est revenu à la case départ.

15 recommended
0 notes
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *