POLITIQUE

Coussoud Mavoungou est mort à cause d’un vieux Yombé dont il a sacrifié le fils dans la Loge en 2016

• Bookmarks: 9549


En 2016 après avoir sacrifié son fils dans la franc-maçonnerie, un vieux Yombé a promis la mort à Coussoud Mavoungou une fois hors du gouvernement. C’est ce qui vient de se produire ce 14 mars 2022 en France. Ce vieux Yombé disait exactement ceci au défunt ministre: «C’est pour ton maintien au gouvernement que tu as tué mon fils, sache juste que ta vie est désormais à cette fonction et la mort te visitera une fois que tu n’es plus ministre »

C’est en apprenant son départ du gouvernement après la nomination de Collinet Makosso que Martin Aimé Parfait Coussoud Mavoungou a commencé à craindre pour sa vie. Bien avant la publication du nouveau gouvernement, comme grand franc-maçon qu’il était, Coussoud Mavoungou a entrepris des démarches obscures auprès des Grands Maîtres de la Loge du Congo qui n’ont pas été concluantes. C’est en se rendant chez les féticheurs entre le Niari, la Lekoumou et le Kouilou qu’il aura la confirmation du danger qu’il courait.

Dans la liste du nouveau gouvernement son nom n’y figurait pas et ce jour, il a piqué une crise qui a commencé à affecter sérieusement sa santé. Hospitalisé à l’hôpital militaire de Brazzaville, son évacuation vers la France sera évoquée avant qu’il ne se rétablisse suite à la promesse de son frère du Kouilou Anatole Collinet Makosso de lui inventer un poste avec rang de ministre afin de bénéficier à nouveau des privilèges qui vont avec.

Mais la véritable raison de la détérioration de la santé du ministre Coussoud Mavoungou était le souvenir de la prophétie sur sa mort par le vieux Yombé dont il a sacrifié le fils en 2016.

En mars 2016, les élections sont largement remportées par l’opposition dont le général Mokoko est le leader incontestable. Denis Sassou Nguesso triche et se proclame vainqueur sous des tensions ayant montré à la face du monde son impopularité. Dans les milieux du pouvoir, toute le monde prédit un grand nettoyage pour regagner la confiance du peuple.

La majorité des ministres se sentent menacés et sont disposés à tout pour garder leur poste. C’est ainsi que Coussoud Mavoungou en profite pour donner en sacrifice dans la franc-maçonnerie l’un de ses jeunes collaborateurs. Finalement il sera reconduit ministre, mais le mal étant fait, le géniteur de sa victime va jurer d’avoir sa peau tôt ou tard.

C’est pourquoi Coussoud Mavoungou va insister auprès de Collinet Makosso d’ajouter le mot ministre à sa nouvelle et dernière fonction qui est celle du Secrétaire Permanent du Comité Interministériel de l’Action de l’État en Mer et dans les Eaux Continentales. Mais le vieux Yombé l’avait bien prévenu : « une fois hors du gouvernement tu suivra mon fils ! »

9 recommended
0 notes
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.