POLITIQUE

Covid-19 : Denis Sassou N’Guesso appelle la communauté internationale à accompagner l’Afrique

• Bookmarks: 9307


A l’occasion de la cérémonie traditionnelle d’échange des vœux de Nouvel An, le 4 janvier, avec le corps diplomatique, le président de la République, Denis Sassou N’Guesso, a appelé à combler le fossé sanitaire qui persiste en Afrique.

« Pour le bien-être de toute l’humanité, la communauté internationale devrait accompagner l’Afrique, non seulement dans l’acquisition des vaccins, mais aussi pour leur fabrication sur le continent, sans que les autres pathologies qui sévissent encore en Afrique ne souffrent d’aucune indifférence de la part des scientifiques », a déclaré le chef de l’Etat, Denis Sassou N’Guesso, dès l’entame de son propos.

« La découverte récente du variant Omicron a encore accentué les incertitudes sur la fin de cette pandémie et poussé certains pays à recourir à la fermeture temporaire de leurs frontières », a déploré le président.

« Nous nourrissons l’espoir que tous les vaccins actuellement disponibles sur le marché, et qui sont en train d’être administrés, avec une adhésion plus ou moins forte des populations cibles, permettront de lutter efficacement contre cette menace ainsi que les différents variants du virus-souche, responsable de cette maladie », a indiqué le chef de l’Etat.

Hormis la crise sanitaire due à la pandémie de la covid-19, accentuée par la découverte récente du variant Omicron, le président de la République a rappelé d’autres situations sécuritaires et humanitaires « très préoccupantes » dont le monde fait face. A savoir la crise migratoire qui, selon lui, « pourrait devenir une véritable hécatombe pour la jeunesse africaine, en quête de bien-être » ; le terrorisme en Afrique, précisément dans la région du Sahel ; l’instabilité au Soudan, de la République centrafricaine, de l’est de la République démocratique du Congo et de l’ Ethiopie.

Concernant la situation en Libye qui suscite encore « de graves inquiétudes », après le report sine die de l’élection présidentielle, Denis Sassou N’Guesso, en sa qualité de président du Comité de haut niveau de l’Union africaine pour ce pays, a réitéré son engagement à poursuivre la mission qui lui a été confiée.

« Avec la même abnégation et le même dévouement, je ne ménagerai aucun effort pour que ce pays frère retrouve la paix et la stabilité. C’est pourquoi j’invite, avec insistance, tous les candidats en lice pour l’élection présidentielle à privilégier l’intérêt supérieur du peuple libyen et à rechercher un consensus fort autour d’un calendrier électoral réaliste et crédible. Je ne vois guère d’autre voie de sortie de crise en dehors d’un processus électoral inclusif et transparent. Je ne vois guère de bonheur pour les enfants de ce pays si injustement meurtri sans une véritable réconciliation des cœurs », a-t-il insisté.

« Travailler à la réconciliation nationale en Libye, telle est précisément la tâche à laquelle s’attèlent résolument l’Union africaine et son Comité de haut niveau sous notre autorité, ce, conformément à la feuille de route définie par la Conférence de Berlin sur la Libye », a précisé le chef de l’Etat.

Financer des projets du Fonds bleu pour le Bassin du Congo

Abordant l’impact du changement climatique, une autre vulnérabilité partagée par le monde entier, surtout en Afrique, Denis Sassou N’Guesso qui vient de participer, il y a deux mois, à la 26e Conférence des Nations unies sur les changements climatiques (COP-26), a réitéré, au nom de tous les pays de la Commission Climat du Bassin du Congo, son appel à la faveur du financement des projets du Fonds bleu pour le Bassin du Congo.

« Comme nous le savons tous, cet instrument financier multilatéral intergouvernemental est au service de la survie de l’humanité entière », a-t-il précisé.

Parlant de la situation économique du Congo, le président de la République a affiché son optimisme. « Nous sommes optimistes sur le soutien et l’accompagnement de nos principaux partenaires stratégiques que sont le Fonds monétaire international et la Banque mondiale. Nous continuerons de mener une croisade implacable contre la corruption et l’impunité. C’est aussi pour cela que le gouvernement de la République, guidé par le Plan national de développement 2022-2026, va se focaliser sur la diversification de l’économie autour de l’agriculture, de l’industrie, des zones économiques spéciales, du tourisme et de l’économie numérique et sur la promotion des emplois-jeunes », a assuré le chef de l’Etat.

En outre, Denis Sassou NGuesso s’est réjoui également de la bonne coopération culturelle entre le Congo et la République démocratique du Congo, marquée cette année par l’inscription sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’Unesco de la rumba congolaise.

9 recommended
0 notes
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.