SOCIETE

Covid-19 : les Congolais invités à prendre la dose de rappel

• Bookmarks: 6260


Du pass sanitaire au port du masque dans les transports en commun et les marchés domaniaux en passant par la prise de la dose de rappel dans le cadre de la lutte contre la covid-19, le Premier ministre, Anatole Collinet Makosso, est revenu, dans un entretien accordé à la presse le 8 mars, sur la levée de certaines mesures barrières par le gouvernement.

Le Premier ministre, Anatole Collinet Makosso, a rappelé que l’assouplissement de certaines mesures ne signifie pas la fin de la pandémie en République du Congo. D’après lui, en dépit des efforts déployés par le gouvernement, la covid-19 sévit toujours avec la présence du variant Omicron, capable de se muter en une autre forme.  « Nous devons toujours faire preuve de vigilance, de prudence, mais aussi de nous faire vacciner. Il est même recommandé aux personnes vaccinées d’avoir une dose de rappel pour se mettre à l’abri de la menace », a-t-il exhorté.

En effet, le gouvernement a annoncé, depuis la dernière réunion de la Coordination, la levée de certaines mesures barrières. Le but est, entre autres, d’aider l’économie nationale asphyxiée depuis la survenue de la crise sanitaire en mars 2020 à se relancer. Parmi les secteurs durement impactés, il y a les transports aériens, fluviaux et terrestres. S’agissant des transporteurs aériens, il leur avait été interdit de passer par des pays de transit considérés comme étant sur la ligne rouge avant de desservir le Congo.

« À la suite de la dernière réunion de la Coordination, on s’est rendu compte qu’il y avait des grands progrès dans le cadre de la gestion de la maladie. Désormais, les vols internationaux peuvent passer par d’autres pays avant de venir à Brazzaville et à Pointe-Noire, à condition que ces transporteurs s’assurent que les passagers qui prennent place à bord de leurs appareils sont bien détenteurs de leur pass-sanitaire ou vaccinal, surtout que le test obligatoire à l’aéroport a été levé », a expliqué le chef du gouvernement.

Ouf de soulagement également pour le transport en commun où les transporteurs terrestres et fluviaux se sont vu limiter le nombre de passagers à bord. « Aujourd’hui, les transporteurs ont la possibilité désormais d’avoir, dans leurs moyens de transport, autant de passagers en fonction de sièges dont ils disposent. Il n’y a plus de restrictions, il n’y a plus de nombre limité, ce qui les a emmenés à faire de la surenchère en faisant des demi-terrains ou encore en spéculant sur le prix du transport.  A défaut d’exiger aux passagers un pass sanitaire, il faut s’assurer qu’ils ont au moins leurs masques », a insisté Anatole Collinet Makosso, précisant que cela permettra de mettre les passagers en sécurité.

Concernant l’ouverture des marchés domaniaux, eux aussi impactés par la covid-19, le chef de l’exécutif a annoncé qu’ils pourront désormais fonctionner sept jours sur sept. Ceci sous réserve de la réglementation établie par les autorités municipales pouvant consacrer un jour à l’assainissement. C’est ainsi qu’il a invité les commerçants et les usagers des marchés domaniaux à prendre des précautions au travers du port du masque.

« Si toutes ces mesures n’ont pas été clairement énoncées ou pas bien comprises par la population, elle devrait désormais considérer que ces restrictions sont levées tant sur le transport aérien que sur le transport terrestre et fluvial. Les ministres en charge des Transports et de la Sécurité devraient prendre des circulaires pour rassurer les transporteurs aériens, terrestres et fluviaux de la levée de ces mesures », a assuré le Premier ministre, invitant les mairies à en faire autant concernant les marchés domaniaux.   

6 recommended
0 notes
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.