ECONOMIE

CRF: les retraités sollicitent l’inscription de douze mois de pension dans le budget 2023

• Bookmarks: 9135


L’Union pour la défense des retraités de la Caisse de retraite des fonctionnaires (UDIR/CRF) et la Coordination nationale des associations des retraités affiliés à la CRF ont échangé, le 5 octobre à Brazzaville, avec le bureau du Sénat. Les deux syndicats ont soumis au président Pierre Ngolo trois dossiers urgents, dont l’un porte sur l’insertion de leurs pensions de retraites au titre de l’année prochaine dans la loi de finances 2023.

« Grâce à l’intervention du Sénat, en novembre 2021, nous avions obtenu la totalité de nos pensions de retraite dans le budget de l’Etat exercice 2022. La loi de finances 2023 étant en préparation, nous sommes revenus plaider, une fois de plus, au président de la chambre haute du Parlement, Pierre Ngolo, pour que le gouvernement fasse la même chose dans la loi de finances 2023 », a souligné Eugène Bakoula, président de UDIR/CRF.

Les retraités de la CRF ont sollicité aussi l’intervention du Sénat pour que le gouvernement amorce le paiement de trente-neuf mois d’arriérés de pensions qui leur sont dus. Arriérés pour lesquels un audit avait déjà été fait en 2015 par un cabinet spécialisé. De même, les retraités réclament l’harmonisation de la valeur du point d’indice arrêté à 300 par le gouvernement.

« Le gouvernement avait pris l’engagement de relever la valeur indiciaire à tous les agents de l’Etat. Si cela a été déjà fait pour les fonctionnaires actifs, pour nous les retraités la mesure s’exécute en demi-teinte, car jusqu’à présent d’aucuns parmi nous sont jusque-là payés sur la base des indices 160, 200, 250 et 275. Le gouvernement doit donc résoudre cette forme d’injustice sociale à notre égard », a fait savoir Alphonse Lebvoua.

Pour sa part, le président du Sénat leur a fait savoir que le Premier ministre tient à régler ces questions méthodiquement. « Il y a quelques jours, nous avions parlé de votre situation avec le Premier ministre, Anatole Collinet Makosso, qui m’a chargé de dire que l’exécutif est bien conscient de vos problèmes et mettra tout en œuvre pour les résoudre, quoi qu’il en soit », a répondu Pierre Ngolo, qui a salué la sagesse des retraités pour avoir géré le dossier dans le calme.

9 recommended
0 notes
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *