POLITIQUE

Démocratie participative : la Chine partage son expérience avec les pays africains

• Bookmarks: 5273


L’Assemblée populaire nationale de Chine (APN) a ouvert, le 26 avril, un séminaire virtuel de deux jours avec les parlements des pays africains francophones pour débattre de l’exploitation et de la « démocratie des organes législatifs chinois et africains ». Un système de démocratie auquel le peuple participe.

Près de vingt parlements africains francophones, notamment des groupes d’amitié avec la Chine, participent au séminaire en ligne. Il est présidé par le président du groupe d’amitié entre la Chine et les pays de l’Afrique de l’Ouest, du Nord et du centre de l’Assemblée populaire nationale de Chine, Gao Hucheng. Au premier jour des travaux, les participants ont débattu de deux thématiques. Le premier a porté sur  la « Manifestation de la volonté du peuple dans la législation » et le second sur la « Défense de la proximité du peuple au cours de la supervision ».

Dans le fond, il s’est agi d’un échange d’expériences entre le parlement chinois et ceux des pays africains ayant en partage la langue française. A cet effet, la Chine a montré aux pays amis le mode de fonctionnement de son parlement pour lequel le peuple participe à l’élaboration de la loi, dans le cadre du processus du principe du peuple pour la loi, la loi pour le peuple. « Les deux thèmes ont traité du processus législatif et de la « primauté du peuple dans les mécanismes de contrôle parlementaire ». En Chine, par exemple, ils ont des bureaux de liaison dans le processus de législation. Un mécanisme mis en place pour contacter, de manière plus large, la population concernée par la loi, dans le cadre du principe du peuple pour la loi, la loi pour le peuple. Cela veut dire que le peuple doit participer à l’élaboration de la loi », a souligné le président du groupe d’amitié Congo-Chine, Joseph Mbossa, qui était assisté de la députée Charlotte Opimba.

Conformément au calendrier officiel, le Congo interviendra le deuxième jour où le président du groupe d’amitié Congo-Chine va délivrer un discours officiel dans lequel il présentera le parlement congolais ainsi que ses mécanismes de fonctionnement.

La République démocratique du Congo, qui est intervenue à cet effet, a fait savoir que son parlement est bicaméral, composé de deux chambres, à savoir l’Assemblée nationale et le Sénat. Ses mécanismes de contrôle de l’action de l’éxécutif, a précisé l’intervenant,  reposent, entre autres, sur les enquêtes parlementaires, les auditions en commission ainsi que l’interpellation. Deux autres thèmes seront développés ce mercrédi. Ils portent sur « L’expression de la voix du peuple par les représentants du peuple » et « L’exploration d’une voie de développement de la démocratie adaptée aux réalités nationales ».

5 recommended
0 notes
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.