SOCIETE

Des personnels de santé réclament 11 mois d’arriérés de salaires 

• Bookmarks: 2119


Les syndicalistes de trois structures de santé ont réclamé le 1er décembre à Brazzaville, le paiement de 11 mois d’arriérés de salaires par le gouvernement, pour alléger leur situation socioprofessionnelle devenue précaire. 

«Vu le non-respect du paiement des 11 mois d’ arriérés de salaires, et le non alignement de paiement de nos salaires constaté du mois de mai 2022, nous accordons un délai de sept jours ouvrables au gouvernement de la République à compter du lundi 5 décembre, afin de trouver des approches de solutions à nos problèmes », a indiqué dans une déclaration le secrétaire général de la section syndicale Cameps, Aymard Tendi Otsou.

Les  représentants syndicaux  du Centre National de Transfusion Sanguine (CNTS) du Laboratoire National de Santé Publique (LNSP), et de la Centrale d’Achat des Médicaments Essentiels et des Produits de Santé (CAMEPS), ont relevé que le non versement régulier  des salaires contribue à leur déstabilisation.   .

Ces agents ont également  sollicité au gouvernement l’apurement des salaires de l’année 2022 à compter du mois de septembre, le paiement de six mois d’arriérés, l’établissement d’un plan d’apurement des arriérés, la prise en compte des travailleurs retraités, qui depuis 2015 n’ont pas accès à leur pension de retraite.

L’alignement des trois structures dans le même rang de paiement et le versement des cotisations à la caisse nationale de sécurité sociale, font également partie de leurs revendications.

Les agents de ces trois entités de santé entendent réactiver la grève, si le gouvernement ne prend pas en compte leurs doléances  avant le délai prescrit.

2 recommended
0 notes
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *