ECONOMIE

Développement économique : l’Unoc se fixe de nouvelles ambitions

• Bookmarks: 5237


L’Union nationale des opérateurs économiques du Congo (Unoc) se donne de nouveaux objectifs de développement du pays. Son président, Jean Daniel Ovaga, a dévoilé les défis à relever, le 18 février à Brazzaville, lors d’un atelier de lancement de la dynamique de l’Unoc.

Le Congo a signé un moratoire de dix ans pour intégrer la zone de libre-échange continentale à l’horizon 2030, pour un montant de 2500 milliards F CFA, soit 250 milliards l’année, a indiqué Jean Daniel Ovaga. L’Unoc entend saisir cette opportunité pour jouer pleinement sa partition dans le développement du Congo, en sa qualité d’organisation patronale.

Pour ce faire, l’Unoc a élaboré une nouvelle feuille de route pour appuyer le Plan national de développement (PND)2022-2026 incluant de nouvelles stratégies d’intervention du secteur privé à court, moyen et long terme. L’atelier organisé à cet effet a permis aux experts, conseillers et responsables de l’Unoc de bien expliquer aux adhérents et aux opérateurs économiques cette nouvelle vision afin qu’ils l’assimilent.

« L’objectif de cet atelier est de faire intérioriser aux opérateurs économiques et adhérents la nouvelle vision de l’Unoc. Nous voulons désormais travailler sur la base de la nouvelle vision définie par notre organisation patronale, en vue de rendre nos adhérents compétitifs, parce que dans neuf ans, le Congo va intégrer la zone de libre- échange continentale », a expliqué Achille Borgia Mbon, vice-président de l’Unoc, chargé des relations extérieures et de la coopération.

Détaillant la feuille de route de l’Unoc, Jean Daniel Ovaga a précisé que celle-ci repose sur sept axes prioritaires, lesquels intègrent les aspirations du nouveau PND. L’Unoc œuvrera, entre autres, à améliorer l’environnement et le climat des affaires au Congo, avec l’objectif de conquérir un meilleur classement du pays sur Doing Business.

Le patronat congolais va militer aussi, selon son président, pour l’obtention du financement des entreprises privées, afin de leur garantir un meilleur épanouissement. Son action prioritaire consistera également à développer l’économie numérique, considérée de nos jours comme le fer de lance de l’économie mondiale.

« Notre défi consistera à développer le secteur agricole, en passant de la production à la transformation de la matière première. L’objectif étant de lutter pour la sécurité alimentaire, l’un des leitmotivs du gouvernement. Car si nous ne prenons garde, le Congo risquera d’être relégué au second plan. Les opérateurs économiques sont donc interpellés à ce propos », a souligné Jean Daniel Ovaga.

Ouvrant les travaux de l’atelier, le directeur de cabinet de la ministre des Petites et moyennes entreprisesde l’Artisanat et du Secteur informel, Prince Bahamboula, a rassuré l’Unoc de l’appui multiforme de la ministre et du gouvernement dans la mise en œuvre de sa nouvelle feuille de route.

Rappelons que Jean Daniel Ovaga a été élu président du patronat congolais, le 11 novembre 2021, après le décès inopiné, le 1er novembre de la même année, de El Hadj Abdoulaye Djibril Bopaka, des suites du coronavirus.

5 recommended
0 notes
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.