ECONOMIE

Douane congolaise : des outils informatiques destinés à améliorer la performance

• Bookmarks: 824


La direction générale des douanes et droits indirects a réceptionné, le 16 mars à Brazzaville, de nouveaux outils informatiques remis par la coordination du Projet des réformes intégrées du secteur public (Prisp). Le matériel est dédié aux départements de Pointe-Noire et du Kouilou,  principaux pourvoyeurs des recettes douanières.   

Composé de 130 ordinateurs de bureau, 130 packs office 2019, 130 antivirus, 75 imprimantes laser couleur, 100 rallonges électriques 4/5 ports et d’autres accessoires, le lot de matériel informatique vise à renforcer les capacités techniques et opérationnelles des régies financières. Plus qu’un appui aux efforts du gouvernement en matière de modernisation de la douane congolaise, le geste du Prisp est une contribution au processus de transparence des finances publiques.

« La remise de ce matériel est l’aboutissement d’un processus, certes, un peu long mais elle vient concrétiser la volonté du directeur général des douanes et des droits indirects d’améliorer les conditions de travail des agents et de renforcer encore plus la modernisation de la douane congolaise, à travers sa quête formulée pour ses directions opérationnelles, à savoir des départements de Pointe-Noire et du Kouilou », a indiqué le coordonnateur du Prisp, Patrick Valery Alakoua, sans préciser la valeur du matériel.   

La dotation des deux directions départementales des douanes témoigne de la volonté des autorités d’accompagner les services de la douane, a estimé Lambert Ifoko, le conseiller fiscalo-douanier du ministre de l’Économie et des Finances. Les régies douanières constituent, a-t- il poursuivi, les premiers maillons dans la mobilisation des ressources intérieures.

En 2022, les recettes douanières collectées ont atteint 130 milliards FCFA, un montant que les autorités de tutelle souhaitent dépasser cette année. « L’informatisation permet d’assurer la transparence pour que les informations soient connues de tout le monde (…) Et le choix de Pointe-Noire et du Kouilou est justifié, parce que ce sont des départements qui nous fournissent beaucoup de recettes », a martelé Lambert Ifoko.  

8 recommended
0 notes
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *