OPINION

Élections législatives : L’UPADS et le PCT se partagent déjà les sièges avant même le vote

• Bookmarks: 5282


La démocratie a ceci de beau, qu’elle régule les passions, qu’elle soumet tout le monde à la règle du jeu.

Au Congo, le parti au pouvoir est devenu l’otage des députés sortants qui entendent rempiler indéfiniment. Dans ce pays où les retraités continuent à tenir leur poste notamment dans les régies financières, où les ministres sont indéfiniment reconduits bien que relevant d’un gouvernement sans bilan, pourquoi voulez-vous que des parlementaires dont beaucoup passent le mandat sans jamais prendre la parole, soient les seuls à faire les frais d’un renouvellement ?

Ils renâclent, piquent des coups de sang et évoquent le respect de l’évangile maison qui veut que les postes occupés le soient à vie.

Un homme est à plaindre, c’est le Secrétaire Général du parti au pouvoir M. Pierre Moussa, qui avait eu jusque-là une vie pépère et qui voilà, devait défaire des kilomètres de nœuds dans un parti d’applaudissements qui évoquent une légitimité.

Avec la promulgation de la liste des candidats du PCT, les congolais découvrent l’étendue des magouilles permanentes et des alliances bâties en vue de la conservation du pouvoir.

Qui peut comprendre que le PCT, qui n’a pas désigné de candidats en face des députés sortants des partis de la majorité présidentielle comme Juste Mondélé (Club 2002 PUR) à Ouenzé ou encore Médard Moussodia (PULP) à Moungali, ne présente pas non plus de candidats en face des députés sortants de l’Upads et de l’UDH-Yuki, si ce n’est la récompense d’un quinquennat d’inertie, de léthargie et de complicité flagrante avec les poulains de M. Sassou Nguesso ?

A contrario, que retenir du ressentiment du même PCT qui entretient une idylle avec l’Upads et l’UDH-Yuki, lorsqu’il place sans état d’âme, des candidats en face des Sassouistes Elvis Okombi Tsalissan (UMP) à Ngo, le Ministre Nicephore Filla Saint Eudes (PCR) à Kinkala-Centre et de Bonaventure Boudzika (CDR) à Makélékélé.

Ne soyons pas naïfs. Le message envoyé par le PCT est très clair. Ce parti qui est plus proche de l’Upads et de l’UDH-Yuki que des partis du centre, compte sur l’opposition parlementaire factice conduite par M. Pascal Tsaty Mabiala, dans sa dérive monarchique.

Désormais, une chasse larvée a été lancée pour désactiver tous ceux qui souhaitent bloquer l’ascension du rejeton.

Soyons vigilants et prêts !

Que Dieu bénisse le Congo.

Laurent DZABA
Président du Mouvement Panafricain et Citoyen

5 recommended
0 notes
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.