OPINION

En attendant le remaniement, des ministres essaient de faire le service minimum

• Bookmarks: 483


Logiquement, à l’issue des élections législatives, le Premier ministre déposait sa démission et un autre (ou une reconduction) devrait être nommé dans les 48 heures. Et le pays continuait sa route vers le développement !

Parmi les membres du gouvernement, certains veulent bien prendre leur retraite pour des raisons de santé. Pour d’autres, une année n’a pas suffi pour commencer à relever les nombreux défis de leur ministère. Des jeunes venant des divers partis politiques et de la société civile veulent cette fois-ci inscrire leur nom. Ceux qui sont actuellement dans le gouvernement sont au courant de cette vague de pressions extérieures et tiennent à ce que cela finisse !

Mais, rien n’est fait. En attendant, le gouvernement évacue les affaires courantes. Les activités de développement peuvent attendre. On note dans leur attitude, des ministres qui hésitent de s’engager pleinement dans des dossiers pimentés, redoutant d’être éjectés quelques semaines seulement après. Ils observent, décident, mais sans vraiment décider.

Certains ministres, solidaires à Anatole Collinet Makosso, espèrent passer les cinq prochaines années au sein du gouvernement en changeant de poste ministériel. Un léger remaniement, comme qui dirait.

Pourquoi s’impatient-on à voir un nouveau gouvernement ? Il est important de poursuivre certaines actions positives dans les 12 batailles engagées par Anatole Collinet Makosso. Bien de départements ministériels, cependant, somnolent. Notamment les nouveaux qui viennent d’être créés. On veut savoir à quoi ils servent : Lutte contre les antivaleurs.

Un pays sous-développé comme le nôtre et qui a déjà pris du retard dans son agenda d’émergence ne devrait pas trainer sur ces questions. Le gouvernement, vachement payé, ne devrait pas passer autant de temps à gérer les affaires courantes !

D’ici là, une liste de personnalités ministrables !!!

@Arsène Séverin

4 recommended
0 notes
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.