ACTUALITE

Entrepreneuriat en RDC : les Kenyans à l’assaut du marché congolais

• Bookmarks: 498


Deux ans après l’acquisition de la BCDC par le groupe bancaire kényan Equity , une nouvelle banque congolaise, à savoir la Trust Merchant Bank, va être rachetée par une banque kényane, à savoir KCB Group Plc.

Plusieurs entreprises kényanes envisagent d’entrer dans le juteux marché congolais, qui est devenue officiellement membre de la Communauté d’Afrique de l’Est (CAE), le 11 juillet dernier, après avoir déposé l’instrument de ratification auprès du secrétaire général de la CAE, Peter Mathuk, au siège de l’organisation à Arusha, en Tanzanie.

Le 2 août dernier KCB Group Plc du Kenya a annoncé qu’elle va acquérir 85% de Trust Merchant Bank (TMB) basé en République démocratique du Congo (RDC), avant d’en acquérir la totalité des parts d’ici deux ans.  La TMB est l’une des plus grandes banques de la RDC avec 1,5 milliard de dollars d’actifs totaux. La TMB propose une offre solide dans les canaux de la banque de détail, des PME, des entreprises et de la banque numérique. Elle compte plus de 110 succursales et de nombreuses agences bancaires réparties sur l’ensemble de la RDC. Pour KCB, cette acquisition s’inscrit dans le cadre de la stratégie du Groupe visant à renforcer sa présence régionale.  Une fois réalisée, cette acquisition viendra compléter la présence régionale du Groupe KCB avec une base d’actifs de 12,6 milliards de dollars et devrait renforcer les franchises de banque de détail et de banque d’entreprise du groupe. Andrew Wambari Kairu, président du groupe KCB, a déclaré : « Cette opération s’inscrit dans le cadre de notre stratégie visant à saisir les opportunités de croissance tout en investissant dans les activités existantes du groupe et en maximisant leur rendement. Elle nous donne une grande marge de manœuvre pour accélérer nos ambitions de croissance afin d’offrir une meilleure valeur à nos actionnaires et de soutenir les efforts en faveur d’une plus grande inclusion financière et d’une transformation sociale et économique en Afrique et au-delà.  Nous sommes ravis de pouvoir jouer un rôle de catalyseur dans le programme d’expansion économique de la RDC et de l’Afrique de l’Est.»

Grâce à cette acquisition, a indiqué KCB, les clients de la TMB bénéficieront de meilleures capacités numériques, de solutions bancaires transactionnelles, d’une expertise en matière de financement du commerce et d’un accès aux opportunités commerciales régionales offertes par le KCB Group. Pour sa part, la TMB permettra à KCB Group d’accéder au deuxième plus grand pays d’Afrique avec une population de plus de 93 millions d’habitants. Le groupe KCB est opérationnelle au Kenya, avec des filiales en Ouganda, en Tanzanie, au Rwanda, au Burundi, en Éthiopie et au Soudan du Sud. Le groupe est également propriétaire de KCB Insurance Agency, KCB Capital, KCB Foundation, National Bank of Kenya et de toutes les sociétés associées.

Equity BCDC, la plus grande banque étrangère en RDC

Autre entreprise kényane, Equity Bank a acquis la Banque commerciale du Congo (BCDC) en 2020 et l’a fusionnée avec Equity Bank Congo, créant ainsi Equity BCDC, qui revendique être la plus grande banque étrangère en RDC. En effet Equity BCDC indique avoir plus de 1.300.000 comptes et compter soixante-cinq agences à travers la RDC, douze agences dédiées western union, 214 guichets automatiques, treize guichets avancés, trente-deux masters agents et plus de 7400 agents bancaires pour compléter ses canaux numériques, ce qui en fait le plus grand réseau de services financiers existant en RDC. En mai 2022, la banque a annoncé que pour l’exercice 2021, Equity BCDC a connu une croissance de 47% de son bilan qui est passé de 2,6 milliards de dollars à 3,7 milliards de dollars. « Après la fusion, la banque a connu une croissance de 47% du bilan qui est passé de 4.978 milliards de francs congolais à 7.309 milliards de francs congolais. Cette performance découle de la confiance des clients envers la banque dont le portefeuille a atteint 1.300.000 comptes », a indiqué Equity BCDC qui fait partie du groupe kenyan Equity. Cette dernière est une société de services financiers cotée à la Bourse de Nairobi, à la Bourse de l’Ouganda et à la Bourse du Rwanda. Outre Equity BCDC, le groupe possède des filiales bancaires au Kenya, au Rwanda, en Ouganda, en Tanzanie et au Soudan du Sud, ainsi qu’un bureau de représentation commerciale en Éthiopie. D’autres filiales non bancaires fournissent des services de banque d’investissement, de conservation, d’agence d’assurance, de philanthropie, de conseil et d’infrastructure.

Equity Group explique disposer d’une base d’actifs de plus de 10 milliards de dollars, ce qui en fait la plus grande banque de la région en termes d’actifs. Avec plus de 14,6 millions de clients, indique-t-on, le Groupe est l’une des plus grandes banques en termes de clientèle en Afrique, avec une empreinte de 335 agences, 52 742 agents et 35 386 commerçants et 720 distributeurs automatiques de billets, ce qui en fait la première banque en capitalisation boursière en Afrique de l’Est et centrale.

1,6 milliard de dollars d’investissement d’entreprises du Kenya

En avril 2022, Equity Group Holding Plc avait annoncé que vingt-six entreprises kényanes se sont engagées à investir 1,6 milliard de dollars en RD Congo. Les vingt-six investisseurs font partie des PME et entrepreneurs kenyans qui ont participé à la mission commerciale en 2021 au Kenya et en RDC, en partenariat avec Equity Group. Pour ce faire, la banque avait décidé d’augmenter le capital d’Equity BCDC de 100 millions de dollars pour soutenir les investissements commerciaux en RDC. Parmi les entreprises kényanes souhaitant investir en RDC figurent Rentco Africa Limited, Optiven Group, Greenlight Planet Limited, Jumbo Foam Limited, BIDCO, Geomaps et Nyanja Associates en RDC.

La RDC est déjà un marché africain clé pour les entreprises kényanes, les dernières données annuelles officielles montrent que les recettes d’exportation du pays s’élevaient à 14,3 milliards de shillings en 2020, juste derrière l’Ouganda, la Tanzanie, le Rwanda, l’Égypte et le Sud-Soudan. Parmi les principales exportations vers la RDC figurent les huiles et graisses animales et végétales, les produits pharmaceutiques, le tabac, le fer et l’acier, le cuir et les chaussures, les légumes, les fruits, les noix, les plastiques, le papier et le carton.

4 recommended
0 notes
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.