ECONOMIE

Environnement : la décennie de l’afforestation sera lancée à Brazzaville en février 2023

• Bookmarks: 12100


L’annonce a été faite au cours de l’échange entre la ministre de l’Environnement, du Développement durable et du Bassin du Congo, Arlette Soudan-Nonault, et le nouveau représentant résident du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) en République du Congo, Opia Mensah Kumah. Au centre de leur entretien, la décennie de l’afforestation.

Le principal sujet abordé lors de la séance de travail entre les deux personnalités a été la décennie de l’afforestation annoncée par le chef de l’Etat congolais, Denis Sassou N’Guesso, lors de la COP27 à Sharm-el Sheikh, en Egypte. Cette décennie de l’afforestation sera officiellement lancée à Brazzaville en février prochain, avec la participation des trois bassins forestiers de la planète, à savoir le Bassin du Congo, l’Amazonie et le Bassin du Bornéo Mékong. A sa sortie d’audience, le représentant résident du Pnud s’est dit très heureux d’être reçu par la ministre en charge des questions environnementales, avant d’évoquer les trois points abordés, dont le principal demeure le lancement de la décennie de l’afforestation.

« Nos échanges ont été centrés autour de la nécessité de la construction de la capacité de l’unité environnementale. Nous avons aussi évoqué les besoins et les opportunités dans le domaine de l’environnement, le changement climatique, mais aussi les questions du financement. Enfin, la problématique du lancement de la décennie de l’afforestation a été au centre de nos discussion », a déclaré Opia Mensah Kumah.

Total Energies Ep entend accompagner le Congo dans sa transition énergétique

Auparavant, la ministre de l’Environnement, du Développement durable et du Bassin du Congo a échangé avec le directeur général de Total Energies Ep Congo, Nicolas Wawresky. Cette compagnie multi-énergies mondiale de production et de fourniture d’énergie, basée en République du Congo depuis 1969, entend l’accompagner dans sa transition énergétique, a indiqué son directeur général à sa sortie d’audience.

En effet, Total Energies soutient les objectifs de l’Accord de Paris, appelant à réduire les émissions de gaz à effet de serre dans le contexte du développement durable, notamment par le financement des projets.

« Nous avons échangé sur les quarante-et-un projets dans le cadre du Fonds bleu pour le Bassin du Congo. Sur ces différents projets, on est prêt à apporter notre expertise et voir dans quelle manière cela peut s’inscrire dans le cadre de l’action globale de Total Energies. Nous sommes également prêts à avancer main dans la main avec la République du Congo pour l’accompagner en cette transition écologique. Nous avons évoqué aussi notre action dans le domaine de la compensation carbone avec le projet de reforestation », a souligné le directeur général de Total Energies Ep Congo.

12 recommended
0 notes
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *