SPORT

Foot: cinq duels africains décisifs pour aller au Mondial 2022

• Bookmarks: 7201


Les éliminatoires africaines pour la Coupe du monde 2022 de football s’achèvent les 25 et 29 mars avec les derniers tours allers et retours. Présentation des confrontations RD Congo-Maroc, Cameroun-Algérie, Mali-Tunisie, Ghana-Nigeria et Égypte-Sénégal dont les vainqueurs disputeront le Mondial au Qatar.

Le 29 mars, on connaîtra enfin les cinq équipes qui représenteront l’Afrique à la Coupe du monde 2022 de football, prévue du 21 novembre au 18 décembre au Qatar. Ce soir-là auront eu lieu les cinq barrages retour, organisés quatre jours après les matchs aller.

RD Congo – Maroc

Le match aller est prévu le vendredi 25 mars à Kinshasa à 15h TU et le deuxième acte le mardi 29 mars à Casablanca à partir de 19h30 TU. Mais les hostilités ont déjà commencé hors du terrain, la délégation marocaine se plaignant des conditions d’accueil en RDC.

C’est que les deux équipes jouent gros : les Marocains veulent disputer une deuxième Coupe du monde de suite et les Congolais une seconde tout court après celle de 1974.

Les deux sélectionneurs ont la pression. Celui du Maroc, Vahid Halilhodzic, après l’élimination des Lions de l’Atlas en quarts de finale de la dernière Coupe d’Afrique des nations. Et Hector Cuper, celui des Léopards, choisi pour ramener le Congo aux sommets.

Mali – Tunisie

Ces deux équipes-là se connaissent bien. Elles se sont affrontées il y a deux mois à la CAN 2022 et les Maliens s’étaient imposés 1-0. Les Aigles devront faire au moins aussi bien à Bamako le 25 mars (coup d’envoi à 17h TU), s’ils veulent résister le 29 (à partir de 19h30 TU) à Radès.

En ligne de mire, pour eux, une première participation historique à la Coupe du monde. Le sélectionneur Mohamed Magassouba se sait attendu au tournant, après l’élimination de son équipe en huitième de finale de la Coupe d’Afrique.

Pour la Tunisie, se qualifier est avant tout une affaire de régularité, après avoir pris part au Mondial 2018.

Cameroun – Algérie

Encore un duel qui fait immédiatement penser à la dernière Coupe d’Afrique des nations. Une édition organisée au Cameroun et durant laquelle l’Algérie espérait conserver le titre acquis en 2019. À l’arrivée, les Algériens ont été piteusement éliminés dès le premier tour, tandis que les Camerounais ont fini à une frustrante troisième place.

Djamel Belmadi, le sélectionneur des Fennecs, est resté à son poste et doit donc prouver que la CAN 2022 était un accident.

Rigobert Song, ex-défenseur des Lions Indomptables, fait face, lui, à un énorme défi : pour ses deux premiers matches à la tête de la sélection camerounaise – il a succédé au Portugais Toni Conceiçao le 28 février – il va tenter de la ramener en phase finale d’un Mondial. Premier test vendredi à Douala (17h TU) et second le mardi (19h30 TU) à Blida.

Ghana – Nigeria

Un derby anglophone très attendu par les fans des deux pays d’Afrique de l’Ouest, avec une rencontre aller à Kumasi (début 19h30 TU) et un retour à Abuja (17h TU).

Les deux sélections sont toutefois dans des dynamiques différentes : le football ghanéen traverse une crise de résultats, depuis cinq ans. Le temps où les Black Stars disputaient trois Coupes du monde de suite (2006, 2010, 2014) semble bien loin.

À l’inverse, l’avenir semble appartenir au Nigeria, géant démographique qui ne cesse de produire des joueurs de talent. Des Super Eagles qui ont pris part aux trois derniers Mondiaux et semblent donc favoris.

Égypte – Sénégal

C’est peut-être l’affiche la plus attendue de ces barrages : la revanche de la finale de la CAN 2022, remportée aux tirs au but par les Sénégalais. Le deuxième acte du duel entre les deux meilleurs footballeurs africains actuels, l’Égyptien Mohamed Salah et le Sénégalais Sadio Mané.

Les Pharaons tenteront de prendre un avantage significatif au Caire, ce jeudi (coup d’envoi à 19h30 TU) car le retour, dans le tout nouveau Stade du Sénégal, le mardi 29 mars à 19h30 TU, s’annonce épique.

7 recommended
0 notes
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.