SOCIETE

Georges Nguila défenestré à la tête de l’OCDH

• Bookmarks: 13262


L’ONG compte déjà un troisième directeur exécutif en six mois ! Le fameux conseil d’administration de l’Observatoire congolais des droits de l’Homme (OCDH), réuni à Pointe-Noire, vient de débarquer son directeur exécutif, Georges Nguila, jugé trop statique et peu dynamique.

Georges Nguila a aussitôt été remplacé par Franck Aubin Tchibinda, un jeune détenteur de Master en droit. Il a plus milité à Pointe-Noire, et donc très peu connu du grand milieu des droits de l’Homme au Congo. Le président du Conseil d’administration de l’OCDH, Parfait Mokoko mise sur cette nouvelle cartouche, pour relancer l’ONG, après avoir constaté le ronronnement de l’organisation ces six derniers mois.

Réagissant, ce soir, à chaud, à cette publication, le président du Conseil d’administration de l’OCDH, Parfait Mokoko a affirmé que Georges Nguila avait plutôt été promu au poste de vice-président chargé de la formation. Donc, Georges doit être applaudi, lui qui ne s’est pas rendu à Pointe-Noire!

Mais, ce que Parfait Mokoko a oublié de me dire pendant cette réaction où il tenait à tout prix à donner la version officielle, c’est que la délibération de juin 2021 nommant Georges Nguila comme Directeur exécutif de l’OCDH fixait son mandat à 2 ans renouvelable. Il n’était pas un directeur provisoire. Pourquoi alors on le descend avant le terme? Et une autre délibération nommait Trésor Nzila Kendet comme un simple Chargé des programme Assistance juridique, un poste déjà occupé par une collaboratrice, alors qu’il y avait même un directeur adjoint, Roger Abongele légalement pour remplacer Trésor.

Ici, c’est pour corriger un autre membre de l’OCDH, lui aussi réagissant, à chaud, à notre publication, affirmait que Nzila Kendet avait été viré de l’organisation. Ce qui est totalement faux! Les délibérations existent!On oublie souvent que je suis l’activité de l’OCDH depuis des années (1999). Bien que n’y étant jamais membre, j’ai connu les hauts et les bas de cette organisation qui a fait la fierté de ce pays. Donc quand les gens déconnent, on doit le leur dire directement!

L’OCDH a quasiment été absent sur les grands dossiers des droits de l’Homme que le pays a récemment connus. L’ONG a été à la remorque, contrairement à son habitude. Justement, six mois avant, un autre autre directeur exécutif, pourtant jeune et dynamique, Trésor Nzila Kendet, avait été défénestré de la direction de l’OCDH. Le conseil d’administration lui reprochait son zèle et son militantisme effréné, pouvant mettre en péril la vie de l’organisation. Prouvant qu’il ne passait pas son temps à dormir, Georges Nguila vient de publier un autre ouvrage, « La politique au Congo de Makoko à 2021 ».

@Arsène SEVERIN

13 recommended
0 notes
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.