OPINION

Grand remplacement au Congo : ils nous dirigent et veulent aussi que leurs enfants puissent diriger les nôtres

• Bookmarks: 6390


Lentement mais sûrement on est entrain d’assister à un grand remplacement dans la scène politique Congolaise où les voleurs veulent se faire remplacer par leurs enfants ayant grandi dans la culture du vol et pillage des deniers publics. Les élections législatives de juillet verront la nomination de plusieurs d’entre eux comme députés. Des voleurs qui dirigent le Congo et qui tiennent aussi à ce que leurs enfants s’inscrivent dans cette logique dans le futur.

La République n’est pas une affaire de progéniture, le Congo n’est pas une monarchie ni une dynastie héréditaire. Le PCT ne peut pas faire du Congo une propriété généalogique. Les Congolais doivent se révolter contre cette pratique discriminatoire, trop c’est trop !

Le cas le plus flagrant est la mise en orbite de Denis Christel Sassou Nguesso et la dévalorisation du ministère des affaires étrangères. S’inscrivant dans cette logique du grand remplacement, Kiki Sassou est celui qui représenté désormais le Congo lors des rencontres internationales afin de le permettre de s’imprégner des manivelles du pouvoir.

En dehors de la succession monarchique à la présidence de la république, on assiste aussi la même chose au parlement, dans l’administration civile et militaire. Ayant fait le constat d’avoir lamentablement échoué et pillé le pays, ceux qui dirigent le Congo ne veulent répondre de leurs actes et se protègent par le grand rassemblement.

Parmi les futurs députés nommés, on pourra voir facilement les fils Mvouba, Ntsiba, Moundélé Ngollo, Koumba etc. A Lekana d’ailleurs Florent Ntsiba s’est servi de la justice pour écarter le député sortant, Ghyslain Galibali et avoir un boulevard pour placer son fils.

Le cas le plus anodin est celui de la fille du défunt Justin Koumba qui se fera nommé députée de Banda pour succéder à son père. Elle est née en France et n’a jamais vécue au Congo, mais vient néanmoins participer au grand remplacement.

Il revient au peuple Congolais de prendre conscience que le pays est entrain d’être hypothéqué et laissé dans les mains des incompétents et surtout pillards.

6 recommended
0 notes
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.