ACTUALITE

Guerre en Ukraine : l’UE fait volte-face et débloque les fonds de banques russes

• Bookmarks: 5148


Pour dégeler le transport des céréales, l’Union européenne (UE) va modifier ses sanctions à l’encontre de la Russie en autorisant le déblocage de certains fonds russes de premier plan qui pourraient être nécessaires pour atténuer les goulots d’étranglement dans le commerce mondial des denrées alimentaires et d’engrais, selon un projet de document.

Le règlement modifié, qui devrait être adopté ce 20 juillet par les envoyés de l’UE,  précise que les Etats membres de cette institution pourront dégeler des avoirs jusque-là bloqués détenus par des grandes banques russes comme VTB Bank, Sovcombank, Novikombank, Bank Otkritie, Vnesheconombank (VEB), Promsviazbank et Rossiya Bank, qui avaient été exclues du système de messagerie interbancaire SWIFT dans le cadre du troisième train de sanctions européennes, début mars. Par ailleurs, « en vertu des nouvelles sanctions qui seront adoptées, la Sberbank, la plus grande banque russe, sera également soumise au gel de ses actifs, à l’exception des ressources nécessaires au commerce des denrées alimentaires », a déclaré un diplomate européen sous couvert d’anonymat.  A cause du gel des avoirs des banques russes, Moscou a bloqué les exportations de céréales ukrainiennes et a renchéri les ventes de céréales russes via une taxe de 30% à l’exportation, provoquant une pénurie et une flambée des prix, a expliqué le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell.

Le projet du document stipule que l’argent pourrait être débloqué « après avoir déterminé que ces fonds ou ressources économiques sont nécessaires à l’achat, l’importation ou le transport de produits agricoles et alimentaires, y compris le blé et l’engrais ». Dans le cadre des sanctions revisitées, « l’UE prévoit également de faciliter les exportations de denrées alimentaires depuis les ports russes, que les commerçants avaient cessé de desservir après les sanctions de l’UE,  même si les produits alimentaires étaient explicitement exclus», a ajouté un fonctionnaire. L’UE a jusqu’à présent nié que ses sanctions affectaient le commerce alimentaire. Il s’agit là d’un tour de vis en moins. Les Européens sont sous la pression de leurs partenaires africains qui importaient plus de la moitié de leur blé d’Ukraine ou de Russie avant le conflit déclenché par le Kremlin.

Le chef de l’Etat sénégalais et président en exercice de l’Union africaine, Macky Sall, s’est inquiété des conséquences des sanctions européennes sur le commerce des céréales, notamment à cause de l’exclusion des principales banques russes du système financier international Swift, une messagerie sécurisée cruciale pour les transferts de fonds. L’UE, les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et d’autres pays, ont imposé des sanctions radicales à la Russie après son invasion de l’Ukraine le 24 février. La Russie qualifie ces actions « d’opération militaire spéciale » visant à désarmer et à « dénazifier » l’Ukraine. Kiev et l’Occident affirment que Moscou mène une guerre d’agression non provoquée.

5 recommended
0 notes
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.