SOCIETE

Innovation technologique : création d’une première couveuse automatique d’œufs made in Congo

• Bookmarks: 593


La start-up M-Gelec-Congo, que dirige Gilmar Bienvenu Mboungou Malanda, s’est spécialisée depuis cinq années dans la production automatique des œufs. 

Financée par la Fondation Telema, la première industrie de fabrication des couveuses au Congo est une initiative soutenue par le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation technologique.

Le jeune entrepreneur, Gilmar Bienvenu Mboungou Malanda, a débuté avec une somme de 30 000 FCFA par la maintenance d’appareils électroménagers et informatiques en octobre 2017. Les services et l’ingéniosité de la start-up M-Gelec-Congo ont largement évolué avec l’appui bienveillant des partenaires généreux.

« L’entrepreneuriat n’est pas seulement un monde d’affaires pour moi mais aussi un moyen de découverte, de création de solutions innovantes », a indiqué Gilmar Bienvenu Mboungou Malanda. 

Également inventeur, il a reçu le premier prix Talents du Congo 2020 au Salon international des technologies de l’Information et de l’innovation en qualité d’innovateur et un brevet de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale en 2022 pour ses prouesses de chercheur en biotechnologie (biotech).

Toutefois, la start-up M-Gelec-Congo est confrontée au retard de livraison des composants électroniques, au manque d’outils appropriés pour accélérer le travail et aux difficultés d’accès aux fournisseurs locaux de composants.

« J’ai postulé à la Fondation Telema pour me former, m’informer et étoffer mon parcours entrepreneurial ainsi qu’accéder facilement au financement, parce que les banques ne financent pas n’importe quel projet à moins qu’il soit déclaré bancable. Le financement servira à monter la première industrie de fabrication des couveuses au Congo », explique Gilmar Bienvenu Mboungou Malanda. 

Excepté la fabrication des couveuses, actuellement la start-up M-Gelec-Congo est devenue un regroupement de diverses spécialités proposant des produits et services dans plusieurs domaines comme la domotique : électricité, électronique, informatique, l’aviculture, l’agriculture, et autres.

« Pour faciliter les jeunes à entreprendre, on doit faciliter l’accès au financement. Ce qui va, d’ailleurs, les motiver et puis voir le côté suivi pour la concrétisation », a proposé Gilmar Bienvenu Mboungou Malanda.

5 recommended
0 notes
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *