POLITIQUE

Isidore Mvouba reconduit sans suspense à la tête de l’Assemblée nationale

• Bookmarks: 9133


Le bureau de l’Assemblée nationale de la quinzième législature a été mis en place mardi, à l’issue de la session inaugurale de la chambre basse du parlement. Les députés ont renouvelé leur confiance en Isidore M’vouba qui garde le « perchoir ». Une ministre, Ermela Destinée Doukaga intègre le bureau en qualité de deuxième questeur, ce qui sous-entend qu’elle quittera le gouvernement.

Isidore Mvouba, député de Kindamba dans le Pool, région voisine de Brazzaville, le président sortant, a été réélu à la tête de l’Assemblée nationale congolaise lors d’un vote sans suspense et à bulletins secrets. Seul candidat en lice proposé par tous les partis de la majorité, cet ingénieur des chemins de fer de 73 ans, formé en ex-URSS, et plusieurs fois ministre entre 1997 et 2016, a recueilli 142 voix sur 145 votants.

Le nouveau bureau se compose ainsi qu’il suit.

Dans son message à la Nation, à l’occasion du 62ème anniversaire de l’indépendance, le Président Denis Sassou N’Guesso a rappelé les attentes des congolais vis-à-vis du parlement dont il a salué la présence des jeunes et des femmes, en nombre toujours croissant.

«Au niveau de l’hémicycle, nous attendons des sessions de qualité et des échanges constructifs, à la dimension des enjeux et des défis portés par les affaires soumises à l’attention des députés », disait-il. Ce nouveau bureau aura à cœur de s’impliquer pour la haute qualité des débats et des textes proposés.

Isidore Mvouba, féru de la politique, un des ténors de l’Union de la Jeunesse Socialiste Congolaise, UJSC, où il occupa plusieurs postes de responsabilités, jusqu’à en devenir premier secrétaire.  Membre du Bureau politique du Parti congolais du travail (PCT, parti au pouvoir), il est un fidèle parmi les fidèles du Président Denis Sassou-N’Guesso.

En 1992, il aurait refusé d’occuper un poste ministériel dans le gouvernement formé par le Professeur  Pascal Lissouba, fraîchement élu. 

Isidore Mvouba n’a pas quitté un seul instant Denis Sassou N’Guesso durant sa traversée du désert, entre 1992 et 1997. Il est l’un de ses porte-parole pendant les négociations entamées en vue de mettre fin à la guerre civile qui a déchiré le Congo entre juin et octobre 1997. À la fin de celle-ci, et ce jusqu’en 2016, Isidore Mvouba a occupé plusieurs postes ministériels de façon ininterrompue. Il fut Premier ministre entre 2005 et 2009 sans être chef du gouvernement.

La nomination d’un nouveau gouvernement pourrait intervenir d’ici peu. Au moins une ministre du gouvernement sortant (Destinée Hermella Doukaga) n’y sera pas, car elle figure parmi les membres du bureau de la nouvelle Assemblée nationale.

9 recommended
0 notes
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.