ACTUALITE

La famine menace 13 millions de personnes dans la Corne de l’Afrique

• Bookmarks: 2238


Le Programme alimentaire mondial a déclaré mardi que 13 millions de personnes dans la Corne de l’Afrique souffraient de la faim, appelant à une aide immédiate pour éviter une répétition de la famine qui a tué des centaines de milliers de personnes il y a dix ans.

Trois saisons des pluies ratées ont créé les conditions les plus sèches depuis les années 1980, et les prévisions de précipitations inférieures à la moyenne devraient accroître la souffrance dans les mois à venir.

« Les récoltes sont ruinées, le bétail meurt et la faim s’aggrave en raison des sécheresses récurrentes qui touchent la Corne de l’Afrique », a déclaré Michael Dunford, directeur régional du bureau régional du PAM pour l’Afrique orientale.

Ces conditions ont décimé le bétail, forçant des milliers de personnes dans une région où beaucoup sont des agriculteurs à se réfugier dans des camps de déplacés.

« Nous n’avons jamais connu cela auparavant, nous ne voyons que des tempêtes de poussière maintenant. Nous avons peur qu’elles nous recouvrent tous et deviennent notre cimetière », a déclaré Mohamed Adem, un Éthiopien, dans une vidéo du PAM.

Éthiopie, Kenya, Somalie et Érythrée

Des images aériennes prises à proximité montrent un vaste maquis poussiéreux jonché de carcasses de bétail.

« Bien qu’elle ne soit pas hors de contrôle, il y a une grave sécheresse dans les zones de Somali et dans certaines parties des États régionaux d’Oromia et du Sud », a déclaré à Reuters Legesse Tulu, porte-parole du gouvernement éthiopien. « L’avertissement du PAM est donc tout à fait juste ».

La sécheresse s’étend également à certaines parties du Kenya, au centre-sud de la Somalie et à l’Érythrée. Entre 2010 et 2012, environ 250 000 personnes sont mortes de faim en Somalie, dont la moitié sont des enfants.

Mohamed Fall, de l’UNICEF, l’agence des Nations unies pour l’enfance, a averti lors de la même séance d’information que de nombreux enfants mourront ou souffriront de dommages cognitifs ou physiques à vie si des mesures rapides ne sont pas prises pour éviter la famine.

« Nous devons agir maintenant pour éviter une catastrophe », a-t-il déclaré par téléphone depuis Nairobi, ajoutant que 5,5 millions d’enfants dans les quatre pays sont actuellement menacés de malnutrition aiguë.

Le PAM, qui a remporté le prix Nobel de la paix en 2020, lance cette semaine son plan d’intervention régional pour la Corne de l’Afrique et demande 327 millions de dollars. L’UNICEF demande 123 millions de dollars.

2 recommended
0 notes
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.