SOCIETE

La gestion chaotique des déchets biomédicaux au laboratoire national

• Bookmarks: 5286


Un coup d’œil à l’intérieur comme à l’extérieur du Laboratoire national de santé publique(Lnsp), il y a comme une gestion chaotique voire criminelle des déchets biomédicaux issus de la gestion des échantillons destinés à la réalisation du dépistage de la Covid-19.

Juste à l’entrée du couloir de l’ancienne unité de biologie moléculaire, où se réalise le dépistage de la covid19 au LNSP, des déchets biomédicaux y sont entreposés. À l’extérieur, lors de notre constat, c’est à l’angle droit du grand bâtiment, à un jet de pierre de la Présidence de la République, du Funuap et de la Bdeac.

Ces décharges internes et externes, favorables à la culture microbienne, n’ont pas attiré l’attention du ministre de la santé, Gilbert Mokoki, de passage récemment au Laboratoire national de santé publique.

Sans surfer sur une prophétie de malheur, avec le retour des pluies diluviennes, faut-il redouter une culture microbienne et sa dissémination dans les environs? D’ores et déjà, des agents du LNSP, qui se frottent aux salles de dépistage et gèrent quotidiennement ces déchets biomédicaux, seraient infectés, croît savoir une bonne source qui a requis l’anonymat.

Il convient de noter que le LNSP n’a connu qu’une seule opération de désinfection depuis l’irruption du coronavirus au Congo en 2020.

Alphonse Ndongo

5 recommended
0 notes
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.