SOCIETE

La majorité des chauffeurs des bus d’Océan du Nord, Transbony, Stelimac et autres ont des permis achetés

• Bookmarks: 13471


Un énième accident d’un bus de transport de passagers sur la RN1 à cause d’une imprudence du chauffeur attire la sonnette d’alarme sur la procédure de recrutement qui n’est pas du tout exigeante. La majorité des chauffeurs des sociétés de transport ne se sont pas passés par une autoécole et ont acheté leurs permis de conduire au sein de l’administration avant d’apprendre la conduite dans le tas.

Cet énième accident intervenu dans des conditions qui impliquent l’inobservation des règles élémentaires de la circulation par temps de pluie, relève à l’évidence que beaucoup de conducteurs congolais déplacent plutôt les véhicules, qu’ils ne conduisent, car la conduite exige l’observation des règles tant pour eux-mêmes, pour la route, pour les autres usagers que pour l’environnent et surtout la météo, notamment l’adaptation de la conduite au climat.

C’est à croire que beaucoup conduisent d’instinct. Mais il y a aussi les contrôles techniques rigoureux, pour des véhicules soumis à un trafic intensif, notamment la vérification de l’état des pneus qui par temps de pluie, peuvent être sources d’accidents.

dépit du fait que la pluie venait de cesser de tomber et la chaussée demeurait encore trempée. En abordant un virage serré, le véhicule roulant sur une plaine découverte et donc soumis aux vents violents, n’a pu tenir la route, l’aquaplaning contribuant à faire décoller les pneus.

Entre le vent qui frappait la partie latérale, la vitesse qui délestait l’autocar de son poids, le rendant léger et la pellicule d’eau qui faisait planer les roues sans adhérence sur la chaussée, l’accident était inévitable, tant que le chauffeur n’avait pas réduit sa vitesse. Et l’accident est vite arrivé.

Presque tous les chauffeurs qui ont pourtant la responsabilité de la vie des passagers se comportent en kamikazes sur les routes à cause bien entendu du manque de civisme routier et surtout de l’acquisition frauduleuse des permis de conduire. Un chauffeur qui est passé par une auto école maîtrise et respecte le code la route.

La corruption au sein des forces de l’ordre ne facilite non plus la tâche sur ce phénomène. A la moindre interpellation, les chauffeurs glissent un billet de banque à la police qui ferme les yeux sur leur incivisme routier.

13 recommended
0 notes
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *