SOCIETE

La ministre de tutelle à l’écoute des vanniers

• Bookmarks: 3104


La ministre des Petites et moyennes entreprises (PME), de l’Artisanat et du Secteur informel, Jacqueline Lydia Mikolo, a effectué le 30 décembre à Brazzaville une descente dans quelques ateliers de vannerie de la place en vue de s’imprégner des réalités auxquelles font face les artisans et les sensibiliser aux mécanismes d’accompagnement mis en place par le gouvernement en leur faveur.

La descente sur le terrain à l’Association des jeunes artisans vanniers de Bifouiti (Ajavab) et à la Collectivité des maîtres vanniers de Moungali a permis à la ministre en charge de l’Artisanat de prendre connaissance des conditions dans lesquelles exercent les artisans. Au sujet des difficultés rencontrées, ils ont évoqué le manque d’outils, le besoin de produits pharmaceutiques, le manque de local adéquat leur permettant de faire valoir leurs talents.

En effet, la vannerie est un métier artisanal qui demande beaucoup de temps et de concentration pour aboutir à une meilleure réalisation du produit. Elle se réalise en trois étapes principales, à savoir nettoyer la liane ou tige fine et flexible (rotin, osier, paille tressée, raphia, roseaux, baguettes de bois…) à l’aide d’un couteau approprié ; la découper en morceaux purifiés au préalable, morcelés en fonction des ouvrages à réaliser et enfin procéder au nattage ou tissage de cette liane.

 « Cette visite consistait à prendre connaissance des conditions dans lesquelles ils travaillent et surtout leur dire que nous ne les avons pas oubliés. Lors de cette descente, nous avons constaté que chacun des ateliers compte au moins une vingtaine d’artisans et pour la plupart des pères de famille qui vivent de ce métier. Cette visite est donc importante en vue de les sensibiliser à la mise en place des mécanismes d’accompagnement et d’assistance que l’Etat leur accorde en vue de se formaliser et d’être à l’écoute de leur besoin », a indiqué la ministre Jacqueline Lydia Mikolo.

Au terme de cette visite, la ministre a invité les artisans congolais à formaliser leurs activités en vue de bénéficier des crédits d’accompagnement. Dans le même élan, elle a annoncé l’organisation, en 2022, d’un salon d’exposition de vannerie pour la promotion des produits diversifiés de ce métier.

Notons que cette descente s’est faite en présence des maires du premier arrondissement Makélékélé, Edgard Bassoukissa, du quatrième arrondissement Moungali, Bertrand Batantou.

3 recommended
0 notes
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.