SOCIETE

Le gouvernement honore les victimes du 4 mars

• Bookmarks: 2291


Comme de coutume, le gouvernement s’est souvenu le 4 mars de tous ceux qui reposent pour l’éternité au cimetière public du centre-ville de Brazzaville, suite aux explosions cette date là du camp militaire de Mpila en 2012.

Pour cette énième fois, c’est le ministre en charge de la Construction, de l’Urbanisme et de l’Habitat, Josué Rodrigue Ngouonimba, qui a accompli le devoir de mémoire au nom du gouvernement. Ainsi, en présence du maire de la ville, Dieudonné Bantsimba, de plusieurs administrateurs maires et des autorités nationales, il a déposé une gerbe de fleurs au pied de la stèle érigée en mémoire des morts, au cimetière du centre-ville.

« C’est un jour inoubliable. Chacun de nous a perdu des parents. C’est un jour inédit, dix ans après, nous continuons de vivre ce souvenir, et je pense que comme nous, comme vous, tous les citoyens, nous sommes en pleine période de méditation », a souligné le ministre Josué Rodrigue Ngouonimba, après le dépôt de la gerbe de fleurs.

L’administrateur-maire de Talangaï s’est dit confiant de l’aboutissement du processus en ce qui concerne la prise en charge de certaines victimes. « L’Etat est conscient de ses responsabilités et les choses se font par palier, parce que vous connaissez la conjoncture économique et financière que traverse notre pays », a expliqué Privat Frédéric Ndeké. Il a indiqué que cela a toujours été un sentiment de douleur, parce que la République a perdu ses enfants de manière imprévisible à cause de ce drame. 

Plusieurs Brazzavillois ont fait aussi le déplacement du centre-ville pour rendre hommage à leurs parents inhumés sur ce site.

ADIAC

2 recommended
0 notes
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.