POLITIQUE

Le PCT défie Sassou Nguesso et s’oppose à la succession de Kiki comme président du Congo

• Bookmarks: 9263


Le constat a été fait par le parti de l’opposant Mathias Dzon au cours d’une conférence de presse à son siège.

Selon cette coalition, comme à son habitude, le PCT aurait réussi à faire échouer l’ambition que nourrirait le président de la République de préparer son fils, Denis Christel Sassou N’Guesso à lui succéder à la tête du pays, comme, l’aurait fait au congrès de décembre 2019.

L’analyse des résultats révèle selon l’ARD que « le plan mis en œuvre par le président de la République pour donner au dauphin désigné, une majorité confortable à l’hémicycle a échoué. Comme lors de son dernier congrès où il avait fait échec à la volonté du chef de l’État à faire de son fiston, le secrétaire général du PCT, l’appareil de ce parti a fait échouer une fois de plus, le plan du président de la République de nommer majoritairement en qualité de député, des candidats favorables à son fils », a-t-on suivi dans le mot liminaire lu par le rapporteur de l’ARD, Elo Daçy.

Il s’est longtemps murmuré au sein du pouvoir sur l’existence d’un plan visant à faire élire massivement des députés pro-Kiki Sassou Nguesso qui voteront les yeux fermés une reforme de la constitution créant un poste de vice- président et instituant un régime parlementaire qui baliserait le chemin du pouvoir à Denis Christel Sassou Nguesso.

En faisant échouer les candidats de Kiki dont la majorité se sont présentés en indépendants, le PCT pourra alors facilement s’opposer aux rêves de succession familial du clan Sassou.

9 recommended
0 notes
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.