POLITIQUE

Le siège de l’Udh-Yuki vandalisé par les militants !

• Bookmarks: 18122


Des militants de l’Union des démocrates humanistes (Udh-Yuki) mécontents de la gestion de ce parti d’opposition fondé par Guy Brice Parfait Kolélas par le bureau politique auraient perpétré la semaine dernière des actes de vandalisme au sein du siège de cette formation politique.

L’Union des démocrates humanistes (Udh-Yuki) peine à retrouver sa stabilité depuis le décès de son président fondateur Guy Brice Parfait Kolélas le 21 mars 2021. Querelles, incompréhensions et divisions sont presque devenues monnaie courante au sein de ce parti d’opposition.

« Depuis la Disparition tragique du président fondateur du parti Guy Brice Parfait Kolélas le bureau politique du parti organe de décision n’a brillé que par la gabegie financière et par la trahison des idéaux du parti », a déclaré Onasis Bissenga, porte-parole des militants de l’Udh-Yuki.

Ainsi pour manifester leur mécontentement du fait de la mauvaise gestion du parti par les instances dirigeantes, quelques militants auraient commis des actes de vandalisme au sein du siège de l’Udh-Yuki, le vendredi 14 octobre dernier .

Des actes condamnés tout de suite par le bureau politique du parti qui a lancé un appel à la rigueur.

« Suite aux événements crapuleux survenus ce vendredi 14 octobre 2022 au siège du parti ainsi qu’au domicile du Premier Vice -Président, Président par intérim de l’UDH-YUKI, il est plus qu’impérieux et urgent que l’instance de décision et d’exécution du parti prenne des mesures drastiques à l’encontre de toute personne ainsi que son commanditaire responsables d’actes de vandalisme et de menaces de mort », indique un communiqué du parti.

Cette crise qui perdure depuis plus d’une année au sein de cette formation politique « est née au bureau politique et ne peut être dénouée qu’au congrès », a signifié Michel Mampouya, un des médiateurs de la crise Udh-Yuki.

« Il faut que le congrès se tienne dans les meilleurs délais afin de mettre en place les instances légitimes, les instances légales qui seront respectées par tous les militants », a-t-il conclu.

Signalons qu’une Commission d’organisation du congrès national avait été mise en place depuis le 16 mars 2022.

18 recommended
0 notes
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *