ECONOMIE

Les DG des douanes doivent se décarcasser pour réussir la ZLECAF

• Bookmarks: 4304


Le ministre d’Etat, ministre des Affaires foncières et du domaine public chargé des relations avec le parlement, Pierre Mabiala a indiqué le 26 mai à Kintélé que les administrations douanières devraient se réinventer au travers des réformes indispensables à l’amélioration du climat des affaires et attirer les investissements pour la réussite de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF). 

« Cette conférence se tient dans un contexte d’opérationnalisation de la zone de libre-échange continentale africaine (Zelecaf) et d’une montée de la criminalité transfrontalière en Afrique Occidentale et Centrale, lesquelles commandent une approche collégiale du traitement des problèmes inhérents au développement économique à la facilitation du commerce légitime et au progrès de la technique douanière », a dit Pierre Mabiala à l’ouverture de la 28e conférence des directeurs généraux des douanes de la Région Afrique Occidentale et Centrale.

Pour Pierre Mabiala les défis à relever par les administrations douanières étaient nombreux. « Tant au point de vue de la facilitation du mouvement transfrontalier des marchandises, du renforcement des capacités par la digitalisation et l’analyse des données sans oublier l’indispensable coopération entre les administrations douanières ».

Le vice-président de l’Organisation mondiale des douanes pour l’Afrique Occidentale et Centrale(OMD-AOC) Guénolé Mbongo Koumou, a souhaité que lors de la 28e conférence se poursuivent les discussions initiées sur les réformes portant sur la mise en œuvre de l’accord sur la facilitation des échanges, l’opérationnalisation de la zone de libre-échange continentale africaine et la mise en œuvre des outils et instruments de leur organisation.

Tenue sous le thème « Accélérer la transformation numérique de la douane, en développant une culture de la donnée et un écosystème performant, la 28e conférence des directeurs généraux des douanes prend fin le 27 mai.

La Guinée Equatoriale qui est devenue le 184e membre de l’OMD, depuis le 21 décembre 202, a également pris part à ces assises des directeurs généraux des douanes pour la région Afrique occidentale et centrale.

4 recommended
0 notes
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.