SOCIETE

Les enfants de rue de Brazzaville demandent un accompagnement conséquent

• Bookmarks: 5185


Dans le cadre de la célébration chaque le 12 avril de la Journée internationale des enfants de rue, la fondation Always Believe in youth, que dirige Rachel Kombela, a organisé un atelier ayant permis aux enfants démunis de s’exprimer et de recevoir les orientations sur leur avenir.

Plus de deux cents enfants sans domicile fixe de Brazzaville ont participé à l’activité qui a constitué un moyen de brassage mais aussi d’échange avec certains leaders d’opinion. Ils ont exposé leurs doléances avant de demander une prise en charge totale, condition sine qua non, selon eux, pour sortir de leur situation actuelle.

Victimes de plusieurs maux, ces enfants qui passent des jours et des nuits dans les rues ont demandé un accompagnement conséquent sérieux. Pour la plupart des mineurs, ils souhaitent que leur situation soit prise en compte non seulement par les pouvoirs public mais aussi par les structures paraétatiques.

Si certains se sont lancés dans cette vie à cause de l’absence ou de l’inactivité des parents, d’autres sont menacés par leurs familles et contraints de se retrouver dans une vie d’aventure. « Je n’ai plus de mère. Mon père se bat à nourrir mes frères et sœurs, j’étais obligé d’amoindrir ses charges vu qu’il ne travaille pas. J’ai 11 ans et je crains pour mon avenir car dormir dehors n’est pas une garantie. Je souffre la nuit des moustiques, des intempéries et des brimades des aînés. Je veux vraiment un encadrement et une orientation pour préparer mon avenir. Parfois, je pleure mais je me bats au quotidien pour survivre. Je n’ai pas de lieu fixe où dormir. Je ne vais plus à l’école, trouvez-moi un endroit d’apprentissage », a expliqué Gloire, un enfant sans domicile fixe.

Afin de faciliter la concrétisation des souhaits de ces enfants, Always Believe in youth a invité les responsables des organisations non gouvernementales qui militent pour les droits des jeunes à s’investir à propos. Pour agrémenter la journée, des activités culturelles et sportives ont été organisées au profit de ces enfants issus des divers quartiers de Brazzaville.

Selon Rachel Kombela, il est nécessaire d’échanger avec les enfants afin de les réconforter et booster leur moral. Elle pense que le but de l’activité consistait à prendre contact avec ces enfants avant de les conscientiser. « Il y a beaucoup d’enfants de la rue au Congo, nous devrons les soutenir et leur écouter car ils sont en situation difficile et n’ont pas de domicile fixe. Ensemble, nous devronts voir comment récupérer ces enfants pour essayer de les rendre autonomes, les ramener à l’école et leur donner la possibilité de bénéficier de certains programmes afin d’avoir un monde meilleur, égalitaire et qui respecte le droit de tous », a-t-elle déclaré.

Always Believe in youth milite dans la mise en œuvre des actions et questions qui touchent l’épanouissement des enfants et l’autonomisation des jeunes démunis, une manière de favoriser leur émancipation. Des kits vestimentaires ont été remis aux enfants. Notons que la Journée internationale est célébrée chaque 12 avril. Pour célébrer le 20e anniversaire de la convention relative aux droits de l’enfant, signée en 1989, l’Unesco a organisé, en 2009, la Journée des enfants des rues. La date est ainsi restée dans le calendrier.

5 recommended
0 notes
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.