SOCIETE

Les magistrats congolais rappelés à l’ordre

• Bookmarks: 7284


Les magistrats, membres du conseil du barreau, greffiers, avocats et huissiers de justice des cours et tribunaux de Brazzaville ont été rappelés à l’ordre ce vendredi 21 janvier par le Premier président de la Cour suprême, Henri Bouka, et le procureur général, Gilbert Mouyabi.

Le Premier président de la Cour suprême, Henri Bouka, et le procureur général près la Cour suprême, Gilbert Mouyabi étaient face aux magistrats, membres du conseil du barreau, greffiers, avocats et huissiers de justice des cours et tribunaux de Brazzaville suite à la rentrée judiciaire au Palais de Justice.

Cette rencontre à donner l’occasion aux deux personnalités d’appeler ceux qui sont censés dire le droit à plus de responsabilité dans l’exercice de leur fonction afin de redorer le blason terni de la justice congolaise.

Un appel à la prise de conscience qui fait suite à l’interpellation du président de la République, Denis Sassou N’Guesso lors de son discours sur l’état de la nation qui dénonçait « certaines pratiques contraires à l’éthique et susceptibles d’entamer la crédibilité de nos cours et tribunaux ».

« Cette interpellation faite devant le Parlement réuni en congrès renseigne sur l’importance et la gravité des charges retenues contre nous. Gageons, chers collègues, à la lecture de ce message que l’heure est grave, que les acteurs judiciaires, principalement les magistrats que nous sommes, sont sur la sellette. », a déclaré Gilbert Mouyabi.

Pour éradiquer au sein des cours et tribunaux le fléau des atteintes à la probité, le Premier président de la Cour suprême compte appelle à « courageusement sévir au sein de la commission de discipline et de la grande commission ».

Henri Bouka a également indiqué que la discipline frappera à la fois les magistrats débutants et les magistrats les plus hauts gradés.

7 recommended
0 notes
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.