SOCIETE

Les travailleurs du Grand hôtel de Kintelé accusent le clan Sassou de l’utiliser comme baisodrome.

• Bookmarks: 3252


Situé dans l’arrondissement de Djiri au nord de Brazzaville, le Grand hôtel de Kintélé qui dispose de 200 chambres est un ouvrage de la coopération avec la Turquie. Avec une vue majestueuse sur le fleuve Congo, il a été construit pour loger les invités qui utilisent le centre international de conférence de Kintélé. Mais depuis un moment les travailleurs se plaignent que le clan Sassou l’utilise comme baisodrome.

Des personnes qui ne pensent qu’avec le sexe et qui sont à la tête du pays énervent de plus en plus le personnel du Grand hôtel de Kintélé. A défaut des clients et touristes, ce sont les hommes du système qui défilent chaque jour, surtout les week end dans cet établissement avec des filles, parfois mineures.

Les membres du clan Sassou qui confondent business à leurs biens personnels ne prennent même pas la peine de payer les chambres qu’ils utilisent. Pour eux, cet hôtel est leur et peuvent en faire ce que bon leur semble. Le personnel qui aligne des mois sans salaire assiste impuissant au des ordre sexuel qui s’y installe.

« Si ce n’est pas un général ou autre officier des Fac, ce sont les parents du président qui débarquent ici avec leurs petites et occupent des chambres sans payer » confie un travailleur.Il confirme aussi des scènes de violence sur les filles et les bagarres entre elles sur fond de jalousie. Des meubles ont été endommagés par les bagarreurs du clan.

Ces gens-là font rêver des filles de Brazzaville et de Kinshasa par des séjours de rêve dans cet hôtel sans payer le moindre franc. « Comment le pays peut-il avancer avec ce genre de comportement ? » s’interroge un autre travailleur.

3 recommended
0 notes
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.