SOCIETE

Livre : « Signes des temps » à la rencontre du public brazzavillois

• Bookmarks: 3105


L’auteur congolais, Valentin Oko, a présenté au public son premier ouvrage « Signes des temps », le 14 octobre à la librairie « Les manguiers » des Dépêches de Brazzaville. 

La cérémonie de présentation-dédicace du livre « Signes des temps » a été rehaussée par un public hétérogène composé, entre autres, d’hommes et femmes de lettres, des chevaliers de la plume et du micro, des enseignants chercheurs, des cadres du secteur public et privé, ainsi que des amoureux du livre.

Valentin Oko, actuel directeur de la presse présidentielle, est un journaliste accompli qui s’est essayé à différentes branches du métier, de la radio à la télévision pour se focaliser aujourd’hui en presse écrite. L’on ne s’étonnera pas qu’avec son tout premier livre, peu volumineux mais dense, il explore un domaine qui se veut comme un prolongement de son travail quotidien : la littérature. Ici, il a voulu entamer par la chronique.

Publié en juillet dernier chez L’Harmattan, le premier ouvrage de Valentin Oko est une compilation de ses textes parus entre 2015 et 2021 dans le quotidien congolais « Les Dépêches de Brazzaville ». A travers la rubrique « Tribune libre » qu’il a animée pendant un bon bout de temps, l’auteur a promené son regard de fin observateur en abordant des sujets du quotidien en lien avec le dérèglement climatique, la vie politique congolaise, l’économie nationale, la pandémie de covid-19 et ses aléas, la culture.

Après la présentation de l’ouvrage, celui-ci a fait l’objet de la critique par les Prs André-Patient Bokiba et Grégoire Léfouoba. Le premier intervenant s’est appesanti sur la composition de l’image qui fait la couverture du livre et sur le titre. A propos de l’illustration, il a relevé le fait que la partie supérieure évoque l’imminence du crépuscule, alors que la partie inférieure présage un orage. Des éléments qui inspirent une certaine angoisse et qui donnent au mot « signes » une valeur prémonitoire. Il a, cependant, reproché à l’auteur de ne pas être direct en émettant son opinion sur les sujets qu’il aborde dans ses chroniques selon une chronologie thématique.

De son côté, le Pr Grégoire Léfouoba a félicité l’auteur pour ce travail d’archivage qui devrait inspirer plus d’un journaliste. Par ailleurs, il aurait souhaité que l’auteur mentionne les numéros des journaux d’où chaque chronique a été tirée en vue de permettre aux lecteurs et chercheurs de se retrouver en cas d’exploitation de ces informations.

Durant cette rencontre, le public a également eu droit à une série de témoignages partagés par Émile Gankama, directeur des rédactions du quotidien « Les Dépêches de Brazzaville« , et le Pr Mukala Kadima-Nzuji, préfacier de l’ouvrage. Selon Émile Gankama, les articles de Valentin Oko paraissaient chaque mardi et tout au long de sa collaboration l’auteur s’est toujours montré responsable et rigoureux dans l’exercice de sa tâche. D’où le fait de l’avoir encouragé à compiler ses articles pour une publication en format livre ; et pour lui, c’est une grande fierté que l’auteur ait pu le faire, en dépit de ses multiples occupations, afin de léguer à la postérité ce travail important de mémoire. Dans ce même élan, le Pr Mukala Kadima-Nzuji a reconnu le mérite de l’auteur qui l’avait, d’ailleurs, stimulé à accepter de préfacer l’ouvrage, tant la forme et le fonds étaient pertinents.

« « Signes des temps », c’est une invite aux journalistes de faire sans doute comme je l’ai fait. Pour tout vous dire, j’écris et j’ai commencé à publier mes textes dans les journaux depuis l’université. J’ai même animé des rubriques à la radio. Mais avec le temps, j’ai perdu cette mine d’information. Et aujourd’hui, avoir ce livre est une grande satisfaction. Je remercie le staff des Dépêches de Brazzaville de m’avoir suggéré cette idée et je souhaite aux lecteurs d’en faire bon usage », a déclaré l’auteur.

Au terme des échanges avec le public qui n’a pas tari d’éloges les efforts de Valentin Oko, ce dernier a dédicacé un échantillon de ses livres en vente pour la circonstance. Précisons-le, l’ouvrage est disponible en ligne et en librairie. 

3 recommended
0 notes
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *