SOCIETE

L’OMS recycle cinquante experts congolais pour les cas d’intervention d’urgence

• Bookmarks: 14193


Le directeur de cabinet du ministre de la Santé, Jean Ignace Tendelet, a lancé le 10 janvier dans la commune de Kintélé le projet Surge, destiné à la formation de cinquante membres du groupe d’intervention en cas d’urgence en Afrique.

Initiée par le bureau de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour l’Afrique, la formation vise à renforcer les capacités techniques des membres de l’équipe Surge pour leur permettre d’acquérir des connaissances et des compétences nécessaires afin de mieux faire face aux urgences de santé publique.

Au cours de l’atelier, les cinquante membres du groupe d’intervention vont acquérir des connaissances et aptitudes sur les possibilités de renforcer les capacités pour une meilleure identification et une gestion de la logistique nécessaire dans les urgences sanitaires.

« Les capacités nationales d’experts congolais vont s’accroître dans les domaines essentiels de la riposte dans le domaine de la santé. La mise en œuvre du Plan national de sécurité sanitaire du Congo sera accélérée et le pays aura un réservoir des experts en cas d’urgence pour l’Afrique », a indiqué Lucien Alexis Manga, représentant de l’OMS au Congo.

Les bénéficiaires du séminaire vont également s’approprier des capacités d’une meilleure communication sur les risques qui induiraient l’engagement communautaire de la population concernée lors des urgences. De même, ils vont acquérir  des notions de base d’une meilleure coordination des partenaires et parties prenantes intervenant en cas d’urgence.

Outre la partie orale de la formation, les participants au séminaire auront des séances pratiques et de simulations pour approfondir leurs connaissances.  

« Le Congo, à l’instar des pays de la région africaine de l’Organisation mondiale de la santé, est touché par les urgences de santé publique qui y sont notifiées chaque année. Ces urgences de santé publique perturbent les prestations de services de santé et affaiblissement davantage les systèmes de santé avec des conséquences socio-économiques importantes », a souligné Jean Ignace Tendelet.

Il a rappelé que dans le cadre de l’amélioration de la santé de la population au Congo, le chef de l’Etat, Denis Sassou N’Guesso, a recommandé la décentralisation de la riposte aux urgences par la mise en place des équipes d’intervention au niveau des districts sanitaires. 

Précisons que dans le cadre de la prise en charge des urgences majeures de santé publique, la région africaine de l’OMS a trois ambitions, notamment promouvoir la résilience des systèmes de gestion des situations d’urgence, transformer les systèmes de surveillance en Afrique ainsi que renforcer et utiliser les groupes d’intervention d’urgence.

14 recommended
0 notes
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *