ECONOMIE

Marché du travail : renforcer la transparence sur les statistiques de l’emploi et du chômage

• Bookmarks: 5281


Les autorités congolaises entendent poursuivre la réforme du marché du travail, par la publication régulière dès 2022 des données statistiques sur les offres et les demandes d’emplois. La feuille de route de la réforme sera fixée, le 28 janvier prochain à Brazzaville, lors de la session budgétaire du comité de direction de l’Agence congolaise pour l’emploi (ACPE).

La mission de produire les chiffres sur les offres et les demandes d’emplois en République du Congo devra être menée par l’ACPE, qui assure le service public de l’emploi. Née des cendres de l’ex-Onemo (Office national de l’emploi et de la main-d’œuvre), l’ACPE vise à relever les nombreux défis liés au marché du travail dans le pays, grâce à un soutien des professionnels de Pôle emploi et expertise France.

La publication de manière régulière des données statistiques sur les offres et les demandes constitue un challenge pour le service public de l’emploi, a admis Auxence Léonard Okombi, le président du comité de direction. Il s’agit d’un travail de longue haleine pour l’ACPE d’harmoniser les chiffres d’ensemble sur les demandeurs, de les classer par catégorie d’âge, sexes, niveau d’instruction et secteurs d’activités.

La transparence des données permet d’orienter la politique publique et de répondre aux offres des entreprises. « Le service public d’emploi joue le rôle d’appariement entre l’offre et la demande. Au niveau de l’ACPE, nous avons été instruits par le ministre de tutelle sur le suivi-évaluation des actions prioritaires sur le terrain (…). Les données statistiques devront être en harmonie avec les normes de l’Institut national de la statistique et le standard international », a indiqué Auxence Léonard Okombi.

Au cours de la session inaugurale du comité de direction de l’ACPE, tenue le 23 décembre à Brazzaville, cinq axes prioritaires ont été adoptés, à savoir: l’amélioration des conditions générales de travail et l’assainissement du climat social ; l’intermédiation et la prospection du marché de l’emploi ; l’insertion socioprofessionnelle des jeunes désœuvrés et déscolarisés ; la coopération internationale ; y compris la production des données statistiques sur les offres et demandes d’emplois.

Le comité de direction, pour mémoire, est l’organe d’orientation et de décision de l’ACPE. Il est chargé de mise en œuvre des politiques publiques en matière de l’emploi fixées par le gouvernement congolais.  

5 recommended
0 notes
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.